Triathlon sprint de Saint Leu D’Esserent(750-20,8-5)

9 mai 2010.

La natation se passe en une boucle. Je choisis de partir derrière et à l’extérieurede la première bouée ce qui me permet assez vite de nager normalement. J’alterne les deux et trois temps en fonction des triathlètes à coté de moi dont je me sers comme poisson pilote pour éviter de trop relever la tête. Conforme à mon niveau je sors en 15mn20 un peu bancal et un peu refroidie mais je me sens bien. La transition se passe sans cafouillage et je me dirige assez vite vers la sortie du parc. J’ai choisie de partir avec les chaussures sur le vélo maintenue par des élastiques comme à Evry où cela s’était parfaitement déroulé et puis je m’y entraîne une fois par semaine et cela se passe toujours sans problème donc je suis plutôt confiant. Je m’élance donc fier comme un bar tabac quant un triathlète derrière moi frotte ma roue arrière et là je m’étale avec le vélo entre mes jambes. Une bénévole me tend ma gourde qui est tombée je fais un deuxième essai et c’est parti. Un bref audit j’ai donc le genou et le tibia en sang mais bon je continue on verra bien à l’arrivée. Une fois lancé je remonte pas mal de monde même dans les cotes ce qui est plutôt nouveau mais sur le retour au 15ème ma chaîne saute ce qui ne m’arrive jamais mais bon c’est la journée des premières. Je m’arrête, répare, me fais doubler copieusement et repars le couteau entre les dents bien énervé.

La deuxième transition se passe bien, je descends du vélo à l’indienne le pose à sa place et commence la course à pied avec deux glaçons à la place des pieds. Je passe en 4mn30 au premier kilo avant que ma montre fasse des siennes. Là une question me taraude vis-à-vis de ces petits ennuis cumulés est ce qu’un ours va sortir de la forêt pour m’empêcher de finir, vais-je me goinfrer lamentablement dans une descente, bref il va bien se passer un truc. Eh bien non au km2,5 je retrouve même mes pieds ce qui me permet de finir sur un bon rythme et de franchir la ligne dans un bon état de fraîcheur.

 

 Une fois la course terminée et surtout maintenant, j’enrage sur le saut de chaîne car je pense que j’y ai perdu pas mal de temps à devoir m’arrêter pour réparer puis me remettre en selle et relancer mais bon c’est le jeu ma pov lucette. 

Malgré tout, le bilan reste positif avec une partie natation maîtrisée pour mon niveau où je pense même que j’aurais pu gratter quelques secondes, un bon vélo et une bonne partie course à pied.

 Quant au bilan chronométrique c’est le gros point négatif je finis en 1h23 à la 146ème place sur 219. Pour le challenge c’est donc loupé mais je pense que je n’aurais pas été si loin de mon objectif de 1h18 sans mes petits ennuis.

Vivement Enghien où pour l’occasion j’irais me faire marabouter.

Jérôme L 

Ce contenu a été publié dans Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Triathlon sprint de Saint Leu D’Esserent(750-20,8-5)

  1. Emmanuelle dit :

    Beau récit, plein d’humour… Malgré tes péripéties « Bravo jérome! » Et bon courage pour Enghien 🙂

Les commentaires sont fermés.