Triathlon CD Annecy 2010 : résultats

Bonjour,

Voici le récit de mon premier triathlon CD en ce 4 juillet 2010 dans la belle ville d’Annecy.
Au jour précédant le triathlon, déjà tout tremblant de stress et d’excitation, je m’adonne à la découverte de cette très jolie ville entourée par les montagnes et accolant ce lac magnifique. pour éviter d’engendrer trop de stress avant la course, je profite de ce samedi après midi pour récupérer dossard, puce… et là, la pression monte d’un cran quand je me retrouve au milieu des autres triathlètes qui parlent déjà de sortir dans les premiers de l’eau alors que moi j’espèrais ne pas boire la tasse et sortir suffisamment frais pour enchaîner sur le vélo! Qu’une idée me venait à l’esprit à ce moment là, c’était de sortir de ce lieu et prendre une petite mousse de consolation…(pas très sportif tout ça mais y a des acides aminés dedans nan^^)


Le jour J, arrivé dans les premiers à l’ouverture du parc à vélo, je m’installe tranquillement sous une chaleur de plomb et fait la connaissance d’un autre triathlète pour qui c’était également la première fois sur cette distance. Et pour signaler la convivialité de ce sport, mon voisin de parc lillois titulaire du BF5 commence à me prodiguer quelques conseils qui m’ont été profitables et qui montre tout l’attrait de ce sport « individuel » en soi mais pas dans le fond. Avec cette chaleur, il me tardait de plonger dans l’eau et nous y voilà enfin les 1000 athlètes dans cette eau limpide où l’on peut voir nos mouvements de bras pendant la nage et où on ne retrouve pas cette charmante sensation de vase mais plutôt celle d’un doux sable fin. On se rapproche du départ des filles décalé de 5 minutes et là tout les hommes se mettent à taper dans leur main pour encourager ces demoiselles, quelle ambiance j’adore! C’est parti pour elles et c’est maintenant à notre tour et afin de ne pas me retrouver en mode essorage je préfère partir de derrière. J’arrive à me caler entre 2 nageurs et à ma grande surprise je tiens la cadence et je me guide gràce à ces messieurs et je commence à rattrapper des bonnets roses (des filles pour info) et nous voici dans les derniers 500m où toute la masse se regroupe dans le canal et nous passons sous le pont des Amours que c’est beau mais pas dans l’eau! ça bataille dur, coup de coude, de bras, des mains effleurent vos pieds mais on se prend au jeu rapidement….

A la sortie de l’eau à ma grande surprise je sors en moins de 30 min wahou les ailes commencent à me pousser et j’enfourche ma monture pour ces 43 kms de vélo. Au bout de 5 kms roulant, je me retrouve en face de la première ascension de 12km où je vais limiter la casse. En haut de ce col, une belle surprise m’attend une descente de 4kms rapide et sinueuse que du bonheur ça envoie! Mais la joie fut brève à la rattaque de la seconde ascencion de 2 kms et la ça devient beaucoup plus dur les cuisses commencent à faire mal. Dans la descente suivante j’entends « Allez Nogent » je rêve? et non un triathlète de Nanterre me dépasse et me lance « ça grimpe plus qu’à Paris » Tu l’as dit! De là je me suis forcé à rester au contact (je vais pas me faire gratter par un gars de Nanterre merde) en s’encourageant mutuellement et quel en fut le besoin dans la derniere bosse où mes cuisses et mollets sont devenus durs comme du béton, une impression de ne plus pouvoir appuyer sur les pédales et la seule la volonté vous fait continuer jusqu’au parc à vélo pour en finir avec la course à pied mon point fort! Et là de nouveau une claque je range mon vélo et j’entends que le cinquième en finit… Pas grave, on donne tout c’est parti! enfin on essaye 2 barres au dessus des genoux m’empêchent pendant la première boucle de prendre mon allure, à 2 doigts de m’arrêter… hors de question c’est mal me connaître je finirai sans m’arrêter et à ce moment je recolle au triathlète de Nanterre et les douleurs s’estompent au détour du départ de la deuxième boucle. Je peux enfin reprendre une bonne allure qui va me permettre de dépasser pas mal de concurrents ainsi que mon voisin de parc le lillois qui m’encouragea également. Quelle joie de voir la ligne à portée et de la franchir complètement vidé.

Je finis donc 568eme sur 874 arrivants en 3h07min et 33s en me disant que peut être ils avaient démarré le chrono au départ des femmes et donc 5 min à retirer à ce temps (c’est beau de rêver)

Ce fut pour moi une très bonne expérience à renouveler et je ne regrette vraiment pas d’avoir rejoint ce sport même si mes connaissances me disent souvent c’est un sport de barge!

Bravo aux courageux qui auront tout lu et bonnes vacances à vous. Pour ceux qui continuent à s’entrainer cet été, je suis partant…

Ce contenu a été publié dans Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Triathlon CD Annecy 2010 : résultats

  1. Vincent dit :

    Bravo Benoit pour ton CD dans ta région.
    Sympa le résumé de ta course, dans cet incroyable environnement, ca donne envie!
    Pour ma part, mon 1er CD sera pour ce WE (Paris), je ne pense pas bénéficier de la même qualité de l’eau et des paysages que toi….mais je me rattraperai sur les monuments de la capitale.
    Vincent Le Goupil

  2. emmanuelle dit :

    Merci Benoit pour ton récit et pour ton beau temps sur un premier triathlon de cette distance!

Les commentaires sont fermés.