Résultats du Semi- marathon et du 10km du Val de Marne

Quelques membres du NST 2011

Quelques membres du NST 2011

Un petit diaporama de chaque course disponible en bas de cette page après les résultats…

N’hésitez pas à nous donner vos impressions de course dans le champ « leave a reply » au bas de cette page.


Résultats du semi-marathon :

Classement Temps Clt Cat
55 CELLIER Laurent 01:20:58 24 V1 M
115 SALAMI Herve 01:25:50 48 V1 M
154 VELEZ Jean-Luc 01:27:29 66 V1 M
174 PAILLET Benoit 01:28:32 68 SE M
204 HAMON Guillaume 01:29:40 79 SE M
302 L’OLLIVIER Arnaud 01:34:01 123 V1 M
317 LAMOTTE Cyril 01:34:44 108 SE M
363 HERBERT Luc 01:37:05 148 V1 M
380 THEDENAT Bruno 01:37:46 158 V1 M
387 LEFEUVRE Gregory 01:38:03 129 SE M
506 RENARD Herve 01:42:00 201 V1 M
548 JOUANET Thierry 01:43:40 217 V1 M
565 GAUDUCHON Yann 01:44:10 173 SE M
566 TOURNIER Marc 01:44:10 174 SE M
567 BOUCETTA Mohamed 01:44:10 107 V2 M
670 GARDETTE Emmanuel 01:47:50 254 V1 M
675 LEVY William 01:47:56 202 SE M
881 BORIE Christophe 01:58:50 306 V1 M
944 PERONNET Andre 02:03:18 165 V2 M
998 GETTA Lionel 02:12:14 271 SE M
1036 WAECHTER Virginie 02:36:51 69 SE F

Résultats du semi-marathon par équipe :

12ème/33, NST Temps 07:12:28.33 Moy. 14.57 Points 702
Clt Nom – Prénom Temps Clt Cat Clt Sx Moy.
55 CELLIER LAURENT 01:20:58 24 V1M 54 M 15.56
115 SALAMI HERVE 01:25:50 48 V1M 111 M 14.68
154 VELEZ JEAN-LUC 01:27:29 66 V1M 150 M 14.40
174 PAILLET BENOIT 01:28:32 68 SEM 168 M 14.23
204 HAMON GUILLAUME 01:29:40 79 SEM 197 M 14/05/11

Résultats du 10km :

Classement Temps Cat / Né(e) Pl/Cat Km/h
221 MOSSALGUE Thibaut 39’15 » SEM /75 89 15,3
401 MANDELBAUM Joel 43’59 » SEM /81 137 13,6
432 WALLISER Philippe 44’50 » SEM /72 145 13,4
552 LAMOTTE Laure 48’20 » SEF /75 32 12,4
641 DURAND Antoine 50’38 » V2M /59 83 11,8
735 WANHAM Sandrine 53’30 » SEF /73 64 11,2
779 CHEROUX Cecile 55’19 » SEF /75 72 10,8
809 REBIERE-DECUBERT Anne 56’55 » SEF /77 83 10,5

Résultats du 10km par équipe :

40ème NOGENT SOLIDARITE TRIATHLON Temps 03:46:58.30 Moy. 13.22 Points 2247
Clt Nom – Prénom Temps Clt Cat Clt Sx Moy.
221 MOSSALGUE THIBAUT 00:39:15 88 SEM 216 M 15.29
401 MANDELBAUM Joel 00:43:59 137 SEM 368 M 13.64
432 WALLISER PHILIPPE 00:44:50 145 SEM 391 M 13.39
552 LAMOTTE LAURE 00:48:20 33 SEF 70 F 01/12/42
641 DURAND ANTOINE 00:50:38 83 V2M 544 M 11.85

Vous trouverez les résultats complets et quelques photos ici :
Les résultats du semi
Les résultats du semi par équipe
Les photos du semi

Les résultats du 10km
Les résultats du 10km par équipe
Les photos du 10km

Bravo à tous pour votre participation et pour vos résultats !!

Arno

Ce contenu a été publié dans Compétitions, Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Résultats du Semi- marathon et du 10km du Val de Marne

  1. Bruno dit :

    J’étais parti avec un objectif de 1h35.
    Après 30 min de vélo tranquille pour venir, ce qui constitue une bonne petite mis en jambe, j’arrive sur le stade pour le traditionnel retrait des dossards et T-shirt ; je croise pas mal de coureurs du NST, ce qui est toujours sympa et on échange nos objectifs : combien tu vises ? ah oui ? houla ! non je vais pas te suivre. Et toi ? ah alors on se croisera peut-être ! Non mais lui il est toujours modeste, mais en fait il assure …. Enfin voila quoi, la pression monte petit à petit ! Bon les gars il faudrait peut-être aller au départ si on veut pas le rater, c’est dans 10 minutes !! re-pression. On trottine jusqu’à la ligne, les sensations sont assez bonnes.
    Et c’est le départ ! Je prends rapidement mon rythme à 13-13.5 hm/h, tout va bien sur les premiers kilomètres, je remonte quelques coureurs du club (il faut dire que je pars toujours en fond de grille). Puis légère montée sur le pont de Joinville, un peu de mal à relancer … bizarre, et aux alentours du 4-5è km (quand on passe devant chez Gégène), une légère crampe à l’estomac me prend. Pour l’instant rien de méchant mais faudrait pas que ça dégénère, du coup je saute le premier ravitaillement. Bon je continue, le rythme diminue insensiblement au fil des kilomètres et là je me dis « ça va être dur jusqu’aux 21 ! », mais je m’accroche et je passe aux 10km où je reprends un peu de vigueur, aidé par les encouragements des supporter/trices du club et les quelques raisins sec avalés à la hâte. Mais c’est toujours pas ça ; re pont de Joinville, re Gégène ; tiens la crampe à l’estomac a disparu, c’est toujours ça de gagné ! puis j’arrive à proximité du ravitaillement sous le pont de Nogent. En passant, je vois à nouveau la femme d’Arnaud avec sa poussette carénée aux couleurs du club qui nous encourage ! ça c’est sympa ! d’autant plus que ça fait trois fois que je les vois, je me demande si au total elle n’a pas fait plus de bornes que nous.
    J’aperçois Greg qui me rattrape au moment où je prends 1 ou 2 verres d’eau au ravito et à partir de là, je me sens mieux. Second souffle ? la machine enfin lancée (il serait temps après 15 bornes !) ? Toujours est-il que j’attrape la foulée de deux coureurs qui me dépassent et ça me remet complètement dans le rythme ! J’ai vraiment l’impression d’entamer une deuxième course ; les 5 derniers kilomètres ne semblent qu’une formalité. Bon c’est pas le TGV non plus, mais telle une bonne vieille loco diesel, une fois lancé je ne m’arrête plus ; je retrouve même des ressource pour accélérer dans le dernier kilo et sprinter sur les derniers 100m ! Résultat 1h37’46. C’est plus que mon objectif, mais c’est pas trop pire . Avec surtout la satisfaction d’avoir bien fini.
    On se retrouve tous après la course pour se féliciter mutuellement, plaisanter et bien sur … faire la photo ! Ah oui, petite déception quand même : on n’a pas eu de médaille (enfin c’est surtout ma fille qui fut déçue …).

  2. will dit :

    bon ben, a mon tour de commenter ma course qui d’ailleurs a failli tourner court;
    un peu dans la même situation qu’arnaud, sans entrainement j’avais dans l’objectif de limiter la casse. ben on repassera. dimanche matin réveil tranquille, aller la course commence à 9H30, je me dis un petit tour chez antoine à 9H15 pour laisser mes clés et montrer ma belle tenue du club puis direction ligne de départ.
    je me mets en route mais là je vois un truc qui cloche, tout les supporters retournent vers le stade sous la lune, moi tranquille je me dis que le départ a du changer de site mais arrivé au niveau du départ c’est la douche froide, un officiel me balance « eh mon gars, ça fait six minutes que les concurrents sont partis d’ailleurs tu peux les voir de l’autre côté de la marne »; deux secondes de réflexion tu y vas ou pas.
    bon aller j’ai signé pour en chier, donc c’est parti, trois kilomètres à courir tout seul,à 14 15km/h alors que je voulais courir pénard au chaud dans le peloton,d’ou question suivante vais je tenir les 21 KMS?
    enfin je vois la queue de course puis je remonte les concurrents par paquet de 12 enfin pendant un temps, les mecs devaient se dire encore un qui veut se faire mousser.
    mais non j’ai fini mon premier tour déjà (lol)
    problème mes jambes elles même pas chaudes commencent à friser la surchauffe au bout du
    septième kilo donc je ménage la monture et retombe à 12 bonne vitesse de croisière d’autant plus que je continue à remonter des concurrents et je fini par apercevoir les premiers maillots du club; le problème c’est qu’après le 15 kms je comptais envoyer tout ce que j’avais dans ma stratégie d’avant départ or vous pensez bien que je n’avais plus rien avec mon foncier inexistant d’où le passage en mode survie. on ne regard plus la montre uniquement le bitume et les panneaux. mais inexorablement la vitesse décroit alors j’aperçois au loin le maillot d’emmanuel et là je eme dis je finis avec lui donc je relève le torse, raccourci la foulée, accélère ma fréquence et j’y crois jusqu’à l’entrée du stade
    où un certain luc, clown de sa personne me lance un « c’est bon tu es 107°féminine » , mon salaud mais ça fait du bien je relache la pression je finis tout de même en sprint avec un autre concurrent. et là je vois l’étendue du carnage, 1H 47 soit mon pire temps sur semi soit plus de 17 min par rapport à l’an dernier. enfin je relativise car je peux enlever 7 min à ma bérézina qui plus est il m’a fallu trois jours pour redescendre correctement des escaliers sans avoir une démarche suspecte….
    en tout cas félicitations à tous pour votre course

  3. jouan dit :

    Il y avait bien longtemps que je n’avais pas participé à un semi. Quel temps pouvais je faire, quel était mon meilleur chrono… il y a quelques années?
    Cette fois-çi, ne pas partir trop vite, il faut finir.
    Attention, PAN, et c’est parti, les premiers km s’avalent sans trop de difficultés, Bruno me double,
     » tu penses faire combien?, le top 1h40 et toi?
     » moins »
     » bon bah va devant alors »…
    Je croise Manu (hey salut manu), on court ensemble pendant quelques km et pis on voit devant nous Mao et Yann, Je demande à Manu de recoller pour courir tous ensembles (la difficulté sera moins dure, enfin je pensais).
    Marc est aussi là.
    Je pars en éclaireur pour essayer de garder mon rythme…
    ET ça court… ça court, mince c’est long 21 km !!, les ravitallos sont là, tiens une supportrice !! j’avais le maillot du club, « allez Nogent »… allez allez, j’ch’uis dans le dur oui, Mao, Yann et Marc me reprennent.
    Yann me demande si je vais, « dans le dur !!! le Titi !!! » mais toujours lucide.
    Que les jambes sont lourdes, « kicékimami » des poids dans les semelles.
    ET là, en courant avec eux, je comprends toute la signification du mot SOLIDARITE, avec Mao, Yann et Marc (merci les gars), on avance à un bon rythme (fô le suivre le Mao !!!) et je suis dans le dur et je suis devant eux, et ils me doublent et je repasse, le jeux du chat et la souris entre nous, mais surtout le fait de courir tous ensembles avec les encouragements de tous et l’aide de ce trio qui me permet de rejoindre l’arrivée sur notre bô stade tout neuf et de bondir à grand galop pour me finir, me finir.
    En conclusion, merci à Mao, Yann, Marc pour m’avoir emmener au bout en 1h43 (record personnel, j’avais visé 1h40) et tous les autres aussi.
    Maintenant place à la rigolade et les sourires pour la photo.
    Thierry

  4. Arnaud dit :

    Ayant arrêté l’entrainement en tri au mois de juin 2010 mais inscrit sur le semi marathon du Val de Marne en début de saison 2011 j’avais bien l’intention de le préparer sérieusement. Dernier délais début janvier, c’est promis, deux mois complets ça devrait aller pour essayer de coller au résultat de l’année passée.
    Les semaines passent…, mince nous sommes déjà le 24 février !! Soit j’annule, soit je retourne dès ce soir sur le Stade Sous la Lune et tant pis pour les crampes. C’est décidé, j’y vais.
    La première séance fait un peu mal mais c’est sûr que ça ne va pas revenir comme ça.
    C’est pas grave je me remets aux footing, pffffffffou !!!! 10,5km/h de moyenne pour le premier, 11 pour le second, la classe ;-)) Le problème c’est qu’il ne me reste plus que 10 jours. Alors je sors un peu tous les jours et je me lance dans mon premier 10Km de l’année avec la poussette et Charlie dedans (7 mois pour 9kg) : 11km/h aussi, je ne sais pas si je dois être content ?? Charlie l’est, il a pris le soleil sans avoir oublié de mettre ses lunettes. En tout cas, je sais que j’arrive à tenir 10km mais la semaine prochaine il faudra faire plus du double…
    Le 13 mars arrive vite, l’avantage c’est que je n’ai pas de pression, mon objectif N°1 c’est de finir la course (y’a ma petite famille qui me regarde !!), le second ce serait de limiter la casse en ne faisant pas plus de 20mn supplémentaires par rapport à l’année dernière (sinon Arthur mon plus grand va pas comprendre ;-().
    Top c’est parti, je vois Laurent prendre le large, moi je ne dois pas partir trop vite, il faut tenir jusqu’au bout… et ça promet d’être long. Je n’ai pris ni ordinateur ni montre, de toute façon ça ne servira à rien, vaut mieux être attentif à l’apparition des crampes. Les premiers km se passent bien, je vois passer Benoit vers le 4e, encouragements de ma chérie et des enfants (j’ai dû monter à 15km/h sur 50m) puis premier ravitaillement, je m’arrête et je prends le temps de boire 2 verres d’eau et de manger une demi banane. C’est reparti. Jusque là ça va.
    Passage sous le pont de Nogent, ma petite famille est là DONC mes jambes accélèrent toutes seules et arrive le 2e ravitaillement, ma parole je ne pense qu’à ça ! Quel plaisir de boire sans en mettre la moitié par terre et l’autre moitié sur son tee-shirt… C’est reparti mais il y a quelque chose qui a changé… ce sont mes molets, ça y est ils commencent à en avoir marre, les pauvres il ne sont pas préparés. Ils tiennent malgré tout. Avant le pont de Nogent les encouragements familiaux ne produisent plus tout à fait le même effet (Dommage !!) puis dernier arrêt au comptoir, peut être le meilleur !!
    Allez, il faut y retourner. Mais ils ont éloignés le Pont de Bry !! Je mets un temps fou à le voir et puis il a l’air plus haut que tout à l’heure.
    Enfin c’est la dernière ligne presque droite, j’envie les coureurs qui ont de la musique sur les oreilles, j’aurais bien écouté un petit David Guetta pour retrouver le rythme sur les derniers km. Depuis quelques minutes j’ai l’impression d’être au volant d’une deudeuche sur laquelle j’aurais oublié d’installer un lecteur MP3 !
    Ca y est le stade est tout proche, j’espère juste ne pas avoir une panne sèche.
    Je suis content, je retrouve un petit peu de jus pour les 200 derniers mètres sur notre superbe nouvelle piste d’athlétisme. Pfffooouu c’est fini, 1h34, objectifs atteints, je suis ravi et vais retrouver tout le monde pour la photo de groupe.
    Arno

  5. Emmanuelle dit :

    En tant que supportrice, superbe course avec de belles performances et surtout un nombre incroyable (par rapport à l’année dernière!) de coureurs du NST à encourager alors je ne me suis pas ennuyée, je me suis même régalée!!!! Bravo à tous 😉

Les commentaires sont fermés.