Participation au Tri CD de St Cyr sur Mer (1500 / 38 / 11) de Thierry & Christophe

Comme son nom l’indique, ce n’est pas la porte à côté (800 km, proche de la CIOTAT ou du Castelet)… départ vendredi pour bien se reposer avant l’épreuve du dimanche.
Programme du samedi, les reconnaissances, dans un 1er temps la CAP, et là, ben mince ça monte aussi dans le sud, va falloir faire de la grimpette avé ses jambes dans les cailloux… bon c’est que 11 km après tout.
Etre aussi proche de la mer et ne pas s’y baigner aurait été dommage, alors on enfile les combinaisons et on patauge dans une mer d’huile à 17°C, que du bonheur, on nage un peu et on a cette impression de vitesse et de facilité. On flotte quoi !!!
Après midi, la reco du parcours vélo, foutu pays, ça monte toujours !!! la montée du castelet, amis motards c’est en vélo qu’il faudra la faire !!!!

Dimanche, comme Rocky, prêt à tout défoncer !!!, oui mais le stress commence à faire son apparition, les zones de doute, la montée ça monte, ça monte et ça monte encore !!!, il est bizarre ce pays, tu montes mais jamais tu descends
Arrivée dans le parc à vélo, on pose les vélos et on observe nos concurrents, participants… et l’on constate qu’ils sont bien affûtés, gros muscles partout et les machines sont des machines de guerre… « ben mince alors si je m’attendais à voir ça, je ne joue pas la gagne mais les vélos en disent long sur nos sérieux concurrents », on observe comment ils se préparent, réglage des bicyclettes, quand même, ils sont beaux les vélos, y a vraiment du matos.
En essayant de prendre du recul, nous regardons les autres coureurs arrivés du LD Alexandra Louison (qui gagne) et qui par la suite viendra à discuter avec mon voisin, techniques, matériels, et épilation (tout comme moi, il n’était pas épilé… wouahhhh le naze !!!), en deux mots, Alexandre est simple et accessible et pis elle a de l’humour sur l’épilation.

14h00 : Bon bah maintenant va falloir la mettre la combi !!!! et se jeter à la mer. Oui mais voilà qu’entre temps le vent s’est levé et la belle mer d’huile qui existait la veille et au matin est devenue une mer agitée, ho non c’est vraiment trop injuste, en plus des montées, va falloir lutter avec le vent, les vagues et les courants.
Ben vouais, on a lutté avec tout cela, mer agitée = un vrai « merdier » pour voir les bouées entre les vagues et la sortie d’eau à l’Australienne, les baffes, les tasses, une machine à laver mais à l’eau de mer.
Cela dit je préfère boire de l’eau salée que de la boue ou ôte chose. Concentration totale sur ma nage, Merci Marc, pas trop vite, allonge et tire, laisse glisser, ben ça aussi ça marche, mais avec les vagues et le courants ben tu ne glisses pas dans la bonne direction et tu te décales de la sortie.

Sortie en 31′ (bien ça c’est une bonne nouvelle, finalement ç’ est passé vite), bon allez GO au parc à vélo avec le sable dans les doigts de pieds, la combi sur les genoux « prends le temps, récupère »… et c’est parti pour 38 km de promenade dominicale en plein cagnard avé encore ce vent !!! quel pays mais quel pays… engagez vous qu’il disait !!!!,
Une bonne prépa = des bonnes sensations, je me suis fait plaisir, ça a bien roulé, j’ai dépassé pas de mal de concurrents avec des très bôs vélos (un peu fier le Titi, pas besoin d’un missile si tu ne peux pas le faire avancé avec tes cuisses… oulalal ça c’est un coup bas), et ça monte, ça monte, tient ça descend, ha non ça monte… pis arrivé en haut fô redescendre et là à fond la caisse, une descente à grande vitesse, 60 km/h, ça arrache !!!! et ça fait du bien et pis ben ça monte, petits coups de cul, en fait, plein de casses pattes ouais !!!!

1h35′, arrivé à nouveau au parc pour se finir sur ce parcours « vallonné », je chausse les supers Running avé encore mes supers cuisses, et je sors du parc en pleine forme sans jambes de bois, super à l’aise, MIRACLE !!!, ben non 200 m plus loin ça monte et il n’y aura pas de miracle, l’enfer, 2 boucles dans la garrigues caillouteuses en montée ou parfois en descente… pour enfin la délivrance au bout de 3h15 de souffrance, mais surtout de plaisir.

Voilà maintenant retour à la réalité et aussi retour sur Paris pour aller bosser mais avec un grand souvenir pour mon 1er CD (qui semble être un CD difficile d’après les organisateurs et tri athlètes).

en résumé 900 m de dénivelé :
1500 NAT : 32′
38 vélo : 1h33′
11 CAP : 1h10′

Fier de l’avoir fait et de finir avec un temps satisfaisant pour mon expérience… je ferai mieux en 2012 !!!!

Sportivement

Titi, qui prend du plaisir avec le triple efforts.
chemin pour accéder au parcours : http://connect.garmin.com/activity/82982042?sms_ss=email&at_xt=4dbea9f1d86625b7%2C0
les photos sont à venir

Thierry.

Ce contenu a été publié dans Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Participation au Tri CD de St Cyr sur Mer (1500 / 38 / 11) de Thierry & Christophe

  1. Sandrine dit :

    Bravo Thierry… pour ce 1er CD! Super temps pour un premier, et tu nous a fait bien rigoler avec ton résumé de l’épreuve. Merci Thierry et à bientôt!

  2. Manu dit :

    Félicitations,super bien raconté et une nouvelle info pour notre expérience : lorsque l’on fait un tri au bord de la mer,prévoir une bouteille d’ eau dans le parc à vélo pour enlever le sable entre les doigts de pieds. Merci à toi Thierry.

  3. emmanuelle dit :

    Bravo pour ce 1er CD, c’est de bon augure pour les prochains! En tous les cas, beau récit que l’on a plaisir à lire 😉

  4. Philippe dit :

    Félicitations pour ce premier CD !!
    Pas trop dur le retour ??

    Pour ma part, cela me fait un peu flipper ton récit en vue de mon premier CD à Paris ; mais il paraît qu’il est facile.

Les commentaires sont fermés.