Mon premier Tri (sprint de Troyes) – par Manu et Philippe

Généralement, lorsque je bois une petite tasse de café, je suis tranquilou dans mon canapé. En ce samedi 4 juin 16h05, me voilà les pieds dans le sable en plein cagnard face à ce superbe lac (un avant goût des vacances). Ça y est le départ est donné et me voilà entouré de quelques convives qui ont décidé de me servir de cette fameuse boisson mais sans caféine. Eau agréable en bouche, fraiche sans acidité ni amertume. Bon bref, je nage, je nage, dernière tasse et j’arrive entre ces 2 drapeaux bleus toujours les pieds dans le sable (coucou Thierry je n’ai pas besoin d’ eau pour me rincer les pieds).
Arrivée dans le parc à vélo, je regarde qui est là.  Ah Bruno, cela m’indique que je n’ai pas trop mal nagé mais le vélo de Philippe n’est pas là ce n’est pas surprenant. Bien organisé, je ne perd pas de temps et m’élance pour 25km. Au bout  d’1km, je me suis aperçu qu’il faisait quand même très bon dans l’eau (j’y retournerai bien). La chaleur était insupportable. J’avais préparé des bidons très mal dosés et je n’ai bu que du sucre sur tout le parcours. Je ne pouvais même pas m’arroser de peur de rester collé à la route.
Enfin, rentrée dans le parc, bonne transi et départ cap. Alors là, Waterloo morne plaine, où sont mes jambes. Aaaah,au bout de 500m, une oasis, une femme, un bras, une main, unnnn verre d’eau, 2m plus loin bis repetita etc… (le bonheur quoi). Devant moi, Cécile, je la dépasse, elle me redépasse, je marche 20m, je cours, je traine la patte, je la redépasse et me glisse à l’oreille qu’a mi-parcours il y a une autre oasis. Je l’ attends, la cherche, la trouve et là je bois, je bois, je bois et repart. Qu’est ce que je fous là, je regarde ces petits carrés en bas à droite qui m’indiquent l’arrivée et enfin cet énorme chrono et juste après un bar et je bois, je bois, je bois….. je crois que n’ai jamais bu autant d’eau dans un laps de temps aussi court mais malgrés une tendinite et un bon moment d’1h38 de souffrance, mon premier tri me restera en mémoire. Félicitations au NST et rendez-vous pour le tri de Paris.

Manu.

C’était un certain 04 juin 2011…

14h00, Arrivée au coeur de la forêt d’Orient non loin de Troyes ; forêt portant bien son nom compte tenu de la chaleur de plomb, du soleil à l’apogée et du manque d’ombre… (comme dans le Troie antique ?)
15h00, Ouverture du parc à vélo et déjà en nage…
15h30, Il faut vraiment mettre cette combinaison ?
16h05, Fermeture de la combinaison, bon dieu, quand est-ce qu’on part ?

16h10, Départ pour 640m de natation. WAOUH, mais c’est une machine à laver option essorage 1200 T/min ici, des bras et jambes partout (et pas les petites tapes amicales de Yann sur les pieds à la piscine pour me dire d’accélérer) ; je ne pense pas une seconde à allonger (désolé Marc) mais plutôt à m’extirper de la meute et me faire une place… (au soleil évidemment !!)
Après la première bouée, j’arrive enfin à faire mon trou et commence à nager correctement.
Après la deuxième bouée, ben, pourquoi ils partent à droite alors que les drapeaux sont droits devant !! M’en fous moi je vais tout droit et pour le coup, je suis tranquille et, a priori, j’ai pris la bonne option.

16h21, Première transition correcte surtout que le temps de parcours à pied jusqu’au parc à vélo était suffisamment long pour dégrafer la combi (ma hantise avant le départ).

16h24, Et c’est parti pour 25,5 km de vélo. WAOUH encore. La machine à laver avait l’option séchage haute température. Quelle galère !!
Bon, il faut dire que ce n’est pas avec mes 300kms de vélo en 10 mois que je risquais d’aller loin mais quand vous êtes « bon » en natation et que vous sortez plutôt devant c’est totalement démoralisant : un flot
ininterrompu de cyclistes me double (100 ? 200 ? tous ?) avec l’impression d’être un tricycle au milieu d’une étape du tour de France…
Heureusement, les filles parties 10 minutes avant, me permettent de me sentir un peu moins seul.
Côté copains, après Sandrine et Cécile rattrapées dans la 2ème côte (si, si c’était des côtes pour moi !!), c’est Bruno qui me double dans un faux plat descendant et me dit « Accroche-toi !! ». Il est rigolo lui, j’ai déjà le compteur à 40km/h (un miracle même en légère descente !!). Enfin, retour au parc à vélo avec une moyenne globale de 30km/h, pas mal pour moi, nul par rapport aux 400 autres concurrents.

17h13, Deuxième transition sans accroc non plus, juste le temps de faire un coucou à Géraldine qui se trouve en même temps que moi dans le parc.

17h15, Départ pour 5kms de course à pied, je ne sais pas si c’est le vélo, la chaleur, la natation, le déjeuner, les kilos en trop,… ou tout simplement le triathlon mais… rien, il ne se passe rien…
Etrange sensation de flottement, les jambes tournent à la fréquence qu’elles ont décidée… L’impression de pouvoir faire des kilomètres à ce rythme mais sans jamais pouvoir accélérer…
N’aurais-je pas fait assez de fractionné ?? Bon, ben finissons au rythme décidé par les jambes…

17h39, Arrivée, j’en ai fini avec ce premier triathlon !!
Bilan : chronométriquement proche de l’objectif, des satisfactions (natation, transitions), de sérieuses lacunes (vélo) qu’il va falloir essayer d’atténuer à défaut de corriger, d’ici le CD de Paris, et UNE ENORME ENVIE DE RECOMMENCER !!

18h00, Après l’arrivée de tous les concurrents, la pluie et l’orage arrivent enfin pour ne plus nous quitter jusqu’à Nogent.

PS : Dans la fournaise de la forêt d’Orient, il y en a au moins un qui a adoré la chaleur de Troyes, mon fils cadet qui a passé une bonne partie de l’après-midi dans le lac !!

Philippe


Les photos de la journée sont ici.

Et voici les résultats complets:

SCRATCH NOM Catégorie TEMPS Moyenne Ecart NATATION + change VELO CAP + change







Temps Moy Class Temps Moy Class Temps Moy Class
151 THEDENAT BRUNO VEM 53 1h26’45.00 21.164 +20’33 15’45.00 2.29 166 44’46.00 33.51 138 26’14.00 11.44 182
187 WALLISER PHILIPPE SEM 98 1h29’25.00 20.533 +23’13 13’34.00 2.65 69 48’59.00 30.62 260 26’52.00 11.17 210
231 VELEZ JEAN LUC VEM 82 1h32’59.00 19.745 +26’47 17’22.10 2.07 254 45’47.90 32.75 168 29’49.00 10.06 294
303 GARDETTE EMMANUEL VEM 111 1h38’58.00 18.552 +32’46 16’45.00 2.15 221 48’51.00 30.71 256 33’22.00 8.99 366
307 GINOUX GERALDINE SEF 29 1h40’05.00 18.345 +33’53 20’04.00 1.79 354 52’06.00 28.79 317 27’55.00 10.75 246
328 PERONNET ANDRE VEM 120 1h42’40.00 17.883 +36’28 21’55.00 1.64 392 48’23.00 31.00 241 32’22.00 9.27 345
337 BORIE CHRISTOPHE VEM 124 1h43’46.00 17.694 +37’34 17’44.00 2.03 277 53’12.00 28.20 341 32’50.00 9.14 351
374 CHEROUX CECILE SEF 35 1h49’12.00 16.813 +43’00 20’03.00 1.80 352 55’14.00 27.16 362 33’55.00 8.85 372
380 WANHAM SANDRINE SEF 37 1h49’25.00 16.780 +43’13 20’03.00 1.80 353 56’04.00 26.75 374 33’18.00 9.01 361
Ce contenu a été publié dans Compétitions, Résultats, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Mon premier Tri (sprint de Troyes) – par Manu et Philippe

  1. thierry dit :

    Génial, bravo à vous et maintenant RdV à Paris où nous pourrons rigoler tous ensembles

  2. Emmanuelle dit :

    Beau récit plein d’humour, félicitations pour ce 1er triathlon!!!

  3. Bruno T dit :

    Merci pour ce récit, qui reflète bien la réalité: chaleur étouffante. Pour ma part, ça c’est bien passé; et l’oubli du jour n’était pas le dossard (cf Enghien) mais carrément les chaussures ! Heureusement qu’il y avait un Decathlon pas loin …

Les commentaires sont fermés.