Sortie vélo pour les filles… par Damien !

Vendredi 30 mars 2012 :
Charlotte lance un appel aux filles du club pour « une sortie vélo tranquille le lendemain matin ».
Je répond que « je ne suis pas une fille mais que je suis partant pour une sortie light de 40-50 km… le lendemain matin »
et je propose cette sortie, départ de Nogent à 09H00 le samedi matin.
Notre président, très jaloux il faut le dire, m’interpelle par courriel imaginant que je cherche à « draguer » les filles du club.
Je ne répond pas à ces accusations (car elles sont probablement vraies…!)

Samedi 31 mars 2012 :
A 9 heures, se présentent Charlotte et Guenaelle
mais pas Cédric qui était resté flou sur sa venue, il s’était annoncé bien qu’il ne soit pas une fille… (je suppose qu’il a renoncé sous la pression de notre président!)
ni les autres filles (vous étiez où Elitsa, Pascale, Cécile, Samantha, Géraldine, Sandra, Laure, Aneth, Agnès, Carole, Stéphanie, Sandrine?)

Voici le déroulé de cette sortie :
Seul avec deux filles, je fais le fanfaron jusqu’au pont de Bry puis jusqu’à la passerelle de Bry…
Jusque là tout va bien…
Je longe la Marne sur la piste cyclable et voici ma technique de « drague »:
D’abord, après avoir raté la bifurcation le long de la Marne à Noisy (d’habitude je me trouve dans le peloton et ne prête guère attention à l’itinéraire du départ…),
j’ai essayé de faire peur aux deux filles, Guenaelle et Charlotte, en tournant dans les cités sensibles de Torcy… (moi aussi j’ai eu peur!)
Puis nous avons traversé une portion de route pavée digne du Paris-Roubaix (par chance aucune crevaison n’est à déplorer…).
Ensuite j’ai tourné dans les zones industrielles de Emerainville très isolées, près de l’aérodrome au lieu de me diriger vers Guermantes où nous aurions vu trop de cyclistes …
Là, il ne se passe rien…
Dépité, j’ai essayé de perdre les filles dans les lotissements de Pontault-Combault… après avoir emprunté des routes interdites aux cyclistes!
Comme elles s’accrochaient, j’ai cherché à perdre Guenaelle en lui disant que nous serions en retard car elle avait un rendez-vous à midi pour déjeuner chez un médecin (enfin je crois!)
On a rejoint la RN4, guidé par un mécano sympa, ce qui nous a permis de revenir, dans les gaz d’échappement, jusqu’à Bry via Chennevières…
Guenaelle a craché une partie de ses poumons déjà malades mais rien y a fait, elle n’a pas lâché le groupe.
De retour au pont de Bry, Guenaelle, qui habite à proximité, était ravie de me laisser et de pouvoir honorer son rendez-vous!
Comme je suis pas du genre à baisser les bras, j’ai poursuivi avec Charlotte le long de la Marne jusqu’au pont de Joinville.
Là, elle m’a clairement fait comprendre qu’un looser de mon genre n’avait qu’à rentrer chez lui… ce que j’ai fait…

Finalement j’ai rempli mon contrat: boucle de 47 km réalisée en 2H15.

Moralité : Vive le GPS d’Antoine qui nous emmène dans la campagne, lui.

PS : Antoine, je pense que plus aucune fille du club ne voudra faire une sortie avec moi et toi, gràce à ton GPS tu as toutes tes chances…

Damien.

Ce contenu a été publié dans Divers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.