les 100kms de Belves 2012

C’est fait !

C’était mon défi pour 2012, faire mon 1er 100 kms.

Celui de Belvès est choisi, parce qu’on m’avait dit, qu’il était assez plat et pour un 1ER 100, c’était l’idéal.

Alors, Belvès, plat ? « mon œil !!  que nenni !

Je commence ma préparation en janvier, autour des 70 KMS  d’entraînement par semaine. J’ai dû trouver un nouveau guide en février, la personne initialement prévue, c’était désistée…

Je passe sur toutes sortes de péripéties, pour me retrouver le samedi 14 avril, sur la ligne de départ à 8H.

Je n’ai plus tous les chiffres en tête, il y avait plus de 500 participants sur le 100KMS et environ 200 sur 50KMS.

Il fait frais, pas plus de 2 ou «3°.

Le départ est donné,(j’entends : « allez Nogent ! parmi les spectateurs ). une longue descente de 2KMS pour débuter, (il faudra les remonter ce soir, au retour). Surtout, ne pas s’emballer, la route est encore longue. Jusqu’au kilomètre 30, R A S, hormis la fin du brouillard grâce à la venue du soleil.

C’est là que les choses sérieuses commencent !

Une succession de collines, incitent à réduire la voilure, passage au Marathon en 4H35.   Afin de s’économiser, avec mon guide, nous décidons de marcher dans les monter, parce que les bosses se suivent et peu à peu, laissent des traces !

René, mon compagnon de route, en fait les frais en premier, crampes aux mollets.

Sarlat et sa pose kiné, à la mi-course est appréciée par tous !

A ce moment là, un gros travail du mental. Remettre le compteur à 0 alors qu’on a déjà les jambes qui ne réclament que du repos, est une nécessité vitale !

D’ailleurs, c’est la tête qui, maintenant,  prend les choses en main si j’ose dire.

Surtout, ne pas laisser le corps prendre le dessus. Les raisons de s’arrêter, c’est pas ça qui manque !Des douleurs apparaissent ici ou là, il faut les chasser, vraiment, les éliminer une à une ! être ici et maintenant, présent dans son effort, aux aguets, prêt à intervenir au moindre signe.

Vous connaissez tous cela !

Une chose qui a son importance, bien s’alimenter. Nous nous sommes arrêtés à tous les ravitaillements, et ils sont nombreux !

Le final, 2 KMS de montée. Les derniers hectomètres, j’entends l’annonce des noms de  ceux qui nous précèdent, les encouragements des spectateurs, je me dis :

C’est bon, c’est gagné ! Je suis même surpris, quand je franchi la ligne d’arrivée, mon camarade, me dit :

« stop Mao, on est arrivé »

Je n’étais plus à 100 mètres près ! (sourire). Le petit bol de soupe et le verre de  bière, que j’avais en main 5 minutes après, vous pouvez me croire, je les ai bien appréciés.

Objectif atteint, aller au bout, en 13H35sans être exténué, c’est quand-même ça l’essentiel !

Et maintenant ? Millau.

Il me reste à trouver des partenaires pour m’accompagner sur cette nouvelle aventure.

J’y prends goût !

Mao

Ce contenu a été publié dans Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à les 100kms de Belves 2012

  1. Guenaelle dit :

    Rien à dire, si ce n’est RESPECT et un énorme Bravo !

  2. Philippe dit :

    Que dire hormis bravo, bravo, bravo et un énorme respect pour ta performance !!

  3. serge dit :

    un grand bravo mao ainsi qu’à rené,
    merci de ne pas compter sur moi pour les 100 bornes mais avec plaisir pour quelques sorties d’entrainement.

Les commentaires sont fermés.