Sprint de St Leu d’Esserent

Voilà enfin cette course club où bon nombre d’entre nous participe pour la énième fois à un tri et où d’autres vont faire leur baptême (ils se reconnaitront).
Une délégation d’environ 30 « joueurs » du NST pour vivre une aventure extraordinaire, la course en elle-même mais aussi la course dans la course. Les pronostiques ont été bon train, les intox aussi, les pessimistes et optimistes ont tous revu leurs temps et ce grâce ou à cause de notre fameuse Moulinette.
Retrouvailles de bon matin à la fraîche (oui ça caille à nouveau pour un mois de mai ou novembre ch’ais plus moi avec ce temps). Et quand il fait frais et ben on psychote !!!, « bon alors tu la mets la veste toi au vélo ?, non pas perdre de temps à la transition, bon bah j’la mets pas alors… mais il fait froid tout de même, bon alors j’la mets !! » j’en ai d’autres comme cela mais faudra faire un livre avec plusieurs Tomes).
Briefing, on nous explique le parcours mais pas que l’eau est froide… ni que le départ s’appelle la machine à laver pour les 1er et un lavage laine pour les derniers, ni que le vélo se fera avec des déformations de la chaussée.
La trompette de départ trompette (du verbe trompetter) et c’est parti !!! faut nager, glisser, appuyer, respirer, prendre des baffes, sentir les autres nageurs proches… et tout cela avec le Sourire (Marc de fabrique maintenant).
Allez, la sortie d’eau avec Bruno H., « tiens t’es là toi !!! » et Go dans le parc pour attraper nos montures et filer vers le soleil, ces campagnes, CES ROUTES !!!! Défoncées, à trous, abrasives, du vent, du drafting (ha non c’est interdit, une pensée émue pour Antoine et son carton noir), puis l’entrée dans le parc et faire mumuse avec la cap cross country… ça monte et ça descend, ça remonte et ça redescend, tiens un trou, de la boue, des branches, un autre gros trou… et le finish.
Voilà en quelques mots ce que nous pouvons vivre et cet esprit de baston sein entre nous… le dépassement de soi, jusqu’au bout de nous même et comme qui dirait Buzz l’éclair (pour les adeptes) vers l’infini et au-delà… de soi…
Encore des podiums pour le NST !!! Finalement nous sommes des « warriors » !!!

Remerciements à nos spectatrices qui nous encouragent et nous supportent.
Remerciements au club pour cette mise en bouche avant Doussard.

Voilà, je laisse la parole et les écrits…
Titi, qui s’est bien marrer et qui va encore se marrer à Doussard (hein Will !!!)

Guillaume B :
Salut à tous,
Pendant que certains se la coulaient douce sur les plages de Méditerrannée dans une eau chaude et turquoise, d’autres, plus téméraires et courageux, affrontaient les éléments dans un climat polaire et une eau glacée et vaseuse.
Qui a dit que le sprint était une distance de tapettes?
En ce qui me concerne, j’ai franchement cru à l’hydrocution au bout de 100m de natation. La partie vélo, jalonnée de nids de poule, consistait essentiellement à lutter contre un vent violent et glacial. Enfin, la course à pied nous a amené à défier un terrain instable, vallonée et boueux…
Bref, une épreuve éprouvante qui laissera sans doute des traces pour le reste de la saison mais un avant gout instructif d’épreuves extrémes du type Norseman ( pour ceux qui ne connaissent pas http://www.nxtri.com/race_info/course_and_map )
Et vous les touristes, la plage, la piscine de l’hotel, les allemandes, les boites de nuit… c’était comment Mallorca ?
Amicalement
Guillaume

ELitsa :
Moi j’ai trouvé la course et les conditions assez bien et je remercie au club de l’avoir choisie comme course club et de nous avoir offertes les inscriptions. On a eu du bon temps. pour l’eau, franchement je m’attendais à un choc thermique ce que n’a pas été le cas finalement. La déco dans le lac avec les algues, la route vélo qui nous pimentait en tournant et en secouant de temps en temps, le vent qui nous rappelais qu’il fallait faire un peu d’efforts, le parcours de CAP dans le parc en nature qui rappelait les cross et avec les enfants et les supporteurs (merci Laure!) qui nous encourageait et sur tout le soleil et la couleur bleu de NST par tout, j’ai trouvé tout ça assez sympathique!! En plus on a fait un bon voyage à 5 avec le sourire 🙂 (merci Damien!)
Félicitation à tous qui y ont participé et spécialement à Géraldine qui malgré les obstacles a fait le podium. Attention les filles, Franck a peut-être pris goût au podium feminin et va maintenant nous piquer régulièrement les numéros de licence … Hihihi
Pour ma part et pour un premier vrai tri, j’ai adoré! Je me suis un peu trompée sur le pari mais tant mieux car j’ai fait un meilleur temps que prévu sans souffrir excessivement, de quoi me motiver à poursuivre.
Félicitations aussi à nos majorquins qui se sont donnés sur le sol et dans les eaux étrangers loin de la partie 🙂
À bientôt à tous
Elitsa

Damien :
Bonjour à tous,
Je ne partage pas tout à fait l’analyse d’Elitsa!
Certes le soleil, l’ambiance, les sourires, les gens sympas, les spectateurs, le circuit vélo et le parcour cap parfaits, j’ajouterai même les jolies filles et la saine rivalité du NST génial
MAIS il y avait des sirènes dans l’eau qui ont tenté dès les cinquante premiers mètres de m’attirer au fond du plan d’eau. Cachées au milieu des algues j’ai su y résister mais c’était limite… Après avoir été retardé plusieurs minutes par leurs chants alors que tous les autres ne semblaient pas les entendre, j’ai pu reprendre une nage plus en phase avec les conseils prodigués par notre maître Marc, et avec le sourire …
Merci au club et à tous ses membres d’avoir un tel esprit solidaire et convivial.
Félicitation aux expatriés Majorquais, en particulier à Yann, qui, comme d’habitude, a fait briller le club.
Bravo évidemment à Mao, André et Hervé sur la course de Nogent Baltard.
A bientôt
Damien
ps. Vous remarquerez que je suis gentil avec tout le monde, ayant un peu honte après coup, de mon message de pronostic!!!

Géraldine :
Le sprint c’est vraiment trop tendu et explosif !!! À tel point que lorsque tu te précipites et que tu passes quasi en mm tps plateau et pignon, tu dérailles…..et quand tu sais pas faire en roulant pour remettre ta chaîne, ben tu t’arrêtes et tu mets les mains dans le cambouis. Comme tu as le nez qui coule en route -vu qu’il fait 7 degré avec le vent- et que tu n’as pas de mouchoir, tu t’en mets bien partout sur le visage. Inutile de dire qu’à l’arrivée, si tu envisageais un plan drague (heureusement pas moi ça fait longtemps que j’ai compris qu’il valait mieux faire autre chose que du tri) c’est dead !
Blague à part, c’était frais mais super sympa et ambiance top. Seule chose, il faut vraiment qu’ils refassent la route : entre les raccords, le revêtement de m…. et les bouches d’égout il fallait être vigilant. Sinon, les garçons ont grave déchiré. Je pense que nous aurons des temps de l’ordre de 1.10-1.15 pour les premiers. Peut être moins…
Biz
Géraldine

************************************************************************************************************

Les photos, prises par Laure :
https://picasaweb.google.com/home
lamotte_cyril@hotmail.com
mot de passe : photonst

Ce contenu a été publié dans Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Sprint de St Leu d’Esserent

  1. William dit :

    Salut, le nst, je crois qu’on a trouve le spot club par excellence pour les annes a venirLe cadre était sympa. Une épreuve à taille humaine, et une émulation club parfaite. Ça c’est la politesse maintenant, j’ai deux mots à dire à titi et les deux ou trois cyclistes qui m’ont tapé à vélo. Les gars faut respecter le vice président et préserver son égo donc à l’avenir restez à l’arrière merci. J’y tiens. À doussard, tu n’auras pas le choix titi. Ne me cherche pas devant je serai trop loin….
    En tout bravo à tous, notre esprit club à encore de longues années devant lui avec votre état d’esprit!

  2. mao dit :

    Bravo! je prends beaucoup de plaisir à lire vos exploits.surtout, continuez!

  3. herve foxy dit :

    je crois que titi,veut aller chercher le top 5 du club!!!!!en tout cas c est le plus sympatique,pour ca il est numero 1

Les commentaires sont fermés.