Nice: Rêve de 15 ans

Certes il y a 15 ans ,le format de cette épreuve était plus petite, mais bon! les choses évoluent et il faudra s’y faire.Voilà , ma deuxième saison se termine au NST , et, nous y sommes. Aneth, Hervé, Mehdi et moi ….5 heures du mat en ce dimanche, dans cet immense parc à vélo. Le temps passe vite, trop vite en fait et déjà 6h10 et on commence à se mettre en place. Les visages sont fermés et la pression est là. Et c’est parti! température de l’eau 23° et 4998 bras prêts à te distribuer des baffes (je m’en sors bien, j’en ai pris qu’une…je n’avais pas mis mon clignotant). La natation se passe bien et je sors en 1h20. Arrive la transit, et j’avais prévu de me changer entièrement (maillot, cuissard etc…merci Will) et en direction de la sortie du parc , je vois le vélo d’Hervé ,celui d’Aneth et celui de Mehdi (le squal) bien évidemment , disparu…et me voilà parti pour 180 bornes. Vous imaginez un mail au club: sortie vélo dimanche, rdv mairie de Nogent, pour 180 bornes.
Sur les conseils de certains, ne pas s’enflammer sur le début assez roulant, car au vingtième le fameux mur genre haut de baltard sur 300 mètres. allez hop ! en danseuse et on appuie. De toutes façons , on n’a pas le choix sinon c’est la chûte et pour le coup , on prépare les cuisses pour le reste.
je roule encore et encore et j’attends un peu angoissé , la première difficulté: le col de l’Ecre. Nous voilà à Gourdon, ça grimpe, à Chateauneuf de Grasse, ça grimpe encore, il fait chaud , très chaud et je réalise un peu tard et tant mieux pour moi que j’étais en train d’attaquer le col depuis un moment. A 6 km du sommet, Hervé me règle mon compte et je continues mon petit bohomme de chemin jusqu’au sommet. Plateau de Caussols: j’en profite pour me refaire la cerise. Je passe et me voilà en direction de la côte de Saint-Pons (autre difficulté) et de Coursegoules (retiens bien Titi, c’est la dernière difficulté). Bien évidemment ça grimpe, je m’arrête pour boire et recaler ma respiration , et je vois Aneth passer juste avant de basculer sur Nice (il reste encore 60 bornes). Après avoir fait les descentes , je récupère Hervé et Aneth pour le marathon ou là je me vois dans l’impossibilité de courir (grosse barre au ventre). j’ai 7 heures devant moi pour être Finisher; et bien , on va marcher très vite et si je peux alterner avec un peu de CAP , ça devrait le faire. Et sur ce parcours ou je n’arrête pas de croiser Aneth , Hervé et Mehdi et bien ça l’a fait. Et avant de passer la ligne, je referme ma trifonction et juste avant la chicane qui mène à la ligne droite (ceux qui on fait Nice savent de quoi je parle), je coure pour moi et surtout pour ce public.
Si un jour , cela vous dit, allez jusqu’au bout pour vivre cette arrivée sur ce tapis bleu qui grimpe (et oui, on finit par une bosse), ce Public , ces Bénévoles hors normes, ce gros Chrono, ces Pom Pom Girls qui font de vous un sportif à part.
Merci aux Membres du NST, qui après deux ans d’un immense travail , m’ont permis de réaliser ce rêve
Merci pour les conseils des plus expérimentés, notamment Luc qui lors de notre dernière sortie ensemble, me disait de boire toutes les 5 minutes (c’est un de mes défauts en vélo, pour l’anecdocte ; à Doussard, je n’ai bu qu’un demi bidon) et bien, sur 180 km ce conseil ne m’a jamais quitté l’esprit.
Merci à Marc qui lors de la dernière séance, me disait d’allonger plus mes mouvements pour mieux glisser et me reposer,
merci à Greg qui à l’arrache m’a remis sur pieds,
en gros sur une épreuve comme celle là, on pense à beaucoup de monde.
Remerciements spéciaux pour mes enfants et surtout mon épouse, car préparer une telle épreuve implique sacrifice, absence, humeurs changeantes, stress….etc qu’il a fallu supporter.
Merci à vous
signé Manu un IRONMAN heureux.

Ce contenu a été publié dans Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Nice: Rêve de 15 ans

  1. Aneth dit :

    Une dédicace très spéciale pour remercier Yann et Manu de m’avoir soutenue et encouragée
    à prendre le départ de cette course mythique…

    Bises à vous,
    Aneth

  2. aneth dit :

    Une dédicace très spéciale pour remercier Yann et Manu qui m’ont soutenue et encouragée à prendre le départ de cette course mythique…

    Bises à vous,
    Aneth

Les commentaires sont fermés.