CEPOY en avril

Bonjour,

Un petit récit de ce week-end pour ceux qui sont restés sur l’anneau, dans leur lit ou parti au soleil :

Nous étions 15 partants du NST à Cepoy ce week end pour le premier tri dit M (1500 / 40 / 13) de la saison … d’hiver … dont deux représentantes féminines (Delphine et Stéphanie). Nous voilà donc à 15 pingouins ce dimanche après-midi devant l’étang de Cepoy à 15° (si on avait été 20 du NST, peut être que…) à se demander si elle est bonne, froide, glaciale… cette foutue flotte ! Comme on est galant, on a laissé nos filles passer les premières et comme elles n’ont pas trop criées, on s’est dit que cela devrait aller… courageux qu’on est nous les garçons…

Bon allez, aux Hommes d’y aller … Finalement pas si froide cette eau tiède … pas si claire non plus. Mais bon c’est parti pour un tour de 750 m, une sortie sur la plage de sable fin (imagination… ), et re plongeon pour refaire 750m. Pour moi, cela a été plutôt bien, du style on allonge, on regarde où on va, deux-trois caresses pour éloigner les poissons pilotes un peu trop collants et hop sortie de l’eau direction le parc…

Arrivée au Parc, je vois Nico qui m’a l’air de se faire une transition tranquille, genre je me sèche les cheveux, m’essuies les doigts pieds et repasse mon tee shirt… je repars donc avant Nico, pas peu fier de l’avoir derrière moi ! Ah au passage, un petit coup d’œil sur le vélo de José Durand , c’est bon, il est là. On lui a pas volé…. (quand son vélo n’est plus au parc, il n’y a qu’une explication possible… un concurrent lui a pris… pas possible qu’il sorte de l’eau avant moi ! non mais !)… Tiens justement le voilà qui arrive en combi… hum, va falloir appuyer sur les pédales … c’est parti pour le vélo et ses 40 kilomètres … Si j’ai bien aimé la nat, je vais me régaler en vélo. C’est vallonné mais pas trop, rapide, en mode Strava comme dirait l’autre. Arrivée du vélo, transition et parcours à pied vraiment sympa et varié. Bon pour moi, la CAP … que dire … peu mieux faire, ça ira mieux la prochaine fois… 198 .. 199 ..et hop 200 paires de fesses qui passent … Allez promis, en 2014, je me mets à courir, ou en 2015… ou plus tard … Aller encore 500m, avant la fin des fameux 13 km. Pourquoi 13 km ? et pourquoi pas.. hein … Je me retourne et là je vois un NST au loin. Je me dis que non, non. Je ne le laisserai pas passer celui-là ! parole de José ! J’accélère donc comme un débile pendant Juan ralentit pour passer la ligne avec moi !!! désolé, Juan … la prochaine fois je t’attendrai, enfin si il y a une prochaine fois parce que vu comme tu progresses, je ne vais bientôt ne plus te voir qu’au départ … Au final, une super organisation et des NST au top ! Allez J-35 avant Troyes .

Philippe-José-Strava !

Ps : j’ai pas de photo, mais je peux vous faire un dessin.

Les résultats :
100 L’ollivier Arnaud 2:36:04,0
102 Lairaudat Alain 2:36:08,7
217 Calmettes Bertrand 2:50:27,5
220 Durand Antoine 2:51:02,1
221 Porcher Nicolas 2:51:03,2
264 Callier Philippe 2:56:40,2
265 Estevez Juan 2:56:41,3
285 Gardette-penot Emmanuel 3:00:44,1
311 Tarjon Stéphanie 3:06:50,9
323 Valette Sebastien 3:09:50,0
324 Michel Michael 3:09:54,3
338 Renard Hervé 3:13:42,5
339 Gautier Morgan 3:13:42,6
354 Roue Porcher Delphine 3:17:36,6
380 Borie Christophe 3:30:54,5

Ce contenu a été publié dans Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à CEPOY en avril

  1. DURAND Antoine dit :

    Belle course, belle ambiance….j’ai apprécié spécialement les bords du canal ….la grosse souffrance habituelle de la cap est bien mieux passée…mais c’est aussi grâce à Christian qui nous mène la vie dure tous les samedi matin.
    A Philippe José Strava, je te signale qu’à La Baule personne ne m’avais volé mon vélo…mais je vois que tu progresse bien fifi probablement grâce à Strava !!! encore un petit effort en CAP et tu pourrai devenir redoutable !!!!
    A Bruno…là je crois que j’ai compris après t’avoir doublé et resté devant toi quels instants j’ai compris que tu étais juste en train de t’échauffer et je t’ai vu repassé devant et je n’ai jamais pu te rattraper…mais en fait saches que je m’économisait pour la CAP !!!!
    Nico, très sympa le dernier km ou j’ai du accélérer d’au mois 1 ou 2 km/h pour te suivre et finir ensemble…tu m’as carrément bousté pour ce finish et ça a tenu.
    Franchement un peu de souffrance et beaucoup de plaisir…vivement la prochaine.
    Antonio José Duran

  2. Juan dit :

    Bon à mon tour de raconter ma première expérience.
    Pour eune première, je suis franchement content de cette épreuve, de mon temps et de l’ambiance. Donc à refaire pour sûr et sans hésiter.
    Avant tout je tiens à remercier tous les participants NST et particulièrement Hervé, Manu et Sébastien pour leurs conseils précieux avant course. Sans oublier Arnaud sans qui j’étais parti pour faire l’épreuve sans vélo…:-) et à Vero pour ses encouragements.
    La natation s’est franchement bien passée.Il s’agissait de la première sortie en eau vive et malgré toutes mes angoisses, le départ donné et je pense plus à rien sauf à battre des bras. J’ai nagé côte côte avec Manu sur les 400 derniers mètres et nous sommes sortis en même temps.
    Mais si la natation m’a semblé s’être bien passée, je ne peux en dire autant de la transition qui m’a paru longue, très longue. Impossible de retirer la combinaison de mon pied gauche: j’ai dû passer trois minutes à tirer dessus comme un taré, debout, assis… Une fois libéré, me voici reparti derrière Manu.
    Pour le vélo je m’attendais à plus plat, mais je ne pense pas avoir perdu trop de temps, bien qu’il y ait encore du travail.
    La seconde transition s’est mieux déroulée, mais pendant 4 km j’avais de drôles de sensations dans les jambes. Malgré tout, j’ai fait une perf que je n’arrive pas à réaliser, n’ayant jamais atteint ce rythme sur 10 km sec.

    Vivement le prochain à Troyes pour autant de plaisir et pour confirmer le temps réalisé hier.

  3. Arnaud dit :

    Pour ma part j’avais oublié de boire de l’anti-gel avant la natation, je me suis donc senti gelé sur la première boucle !! Couplé au fait que je ne savais plus nager en combi, autant vous dire que le premier tour a été folklo… Mais la sortie à l’australienne à mi-course m’a réveillé et j’ai fait le second tour en remontant tout ce que j’ai pu remonter.
    Au parc à vélos, j’en ai vu partir quelque uns du NST (tous ???) en vélo alors que je courrai encore dans ma combi. Je me suis donc dit qu’il allait y avoir du boulot. Mais heureusement Antoine D. m’a facilité la tâche en me laissant lui reprendre tout mon retard sur la première transition 😉
    Ensuite le vélo m’a permis de me réchauffer tout en faisant bien attention de ne pas me prendre un carton (ce coup-ci je les ai laissés aux autres) !! J’ai essayé de gérer le vélo pour être en condition pour une fois de partir « BIEN » sur la course à pied.
    Quelques kilomètres avant l’arrivée du vélo, j’ai retrouvé Alain (comme on est rentré dans l’eau au même moment et que je ne l’avais pas vu dans le parc à vélo, j’avais cru qu’il avait fait une natation pire que la mienne, n’importe quoi !!! ;-)), ce qui nous a permis de partir ensemble sur la course à pied.
    Pendant 5 bornes j’avais l’impression d’avoir encore les cales aux pieds (super les nouvelles chaussures de vélo !!).
    Sur toute la course on ne s’est pas perdu de vue avec Alain (pourtant j’ai bien essayé de mettre des pointes de temps en temps mais à chaque fois il est revenu et en plus il est passé devant).
    Finalement, malgré ma frilosité, c’était une bonne course avec beaucoup de bonhommes bleus et qui a révélé aussi beaucoup de choses à améliorer avant la prochaine.

  4. André dit :

    Bravo à vous pour vos perfs mais aussi pour la bonne humeur et la motivation que vous distillez!
    Après cela, le nombre d’inscrit en général devrait augmenter à vue d’œil.
    Surfons sur la vague « bleue ». André

  5. Nico dit :

    Effectivement, le premier triathlon de l’année, même dans la fraicheur (dans l’air et dans l’eau), est toujours particulier. Organisation très sympa, la combi qui frétille (elle n’aivait pas vu le jour depuis 6 mois !!!), et une équipe de NST en forme olympique. Pour ma part, j’avait chambré (pourtant ce n’est pas mon style et Damien ne participait pas…) Antoine D et Manue G-P… j’avais donc un peu la pression…
    Mis en route mode torpille avec une sortie de l’eau dans les 24 min. je voulais m’arrêter là quand j’ai vu le temps sur ma montre… Pour répondre à Phillipe-José C, je n’ai pas repassé mon T shirt à la transition, mais j’avais du mal à retirer ma combi avec les mains gelées…
    D2part en Vélo (un petit coucou à Arno lol qui sortait de l’eau (là encore, je vous jure que c’est un sentiment de toute puissance… très éphémère…). En effet, même à 32 km/h au compteur, tout le monde me double !!! je souffre dans mon égo. Arno a juste le temps de me dire « on est déjà au 14 ème » avant de s’échapper inexorablement, Puis au tour de Bertrand, puis au tour de Antoine D… Au total, au vu des résultats, je me suis fait doubler par 150 personnes !!! C’est horrible, finalement, la prochaine, je nagerais moins vite…
    Puis je pose mon vélo et comence la CAP avec la sensation d’avoir oublié mes pieds dans les chaussures de vélo… Il faisait vraiment froid… mais on se réchauffe, et je suis bien. je retrouve qq membres du NST, une petite tape amicale à Philippe Strava (qui n’aime courir j’ai l’impression…). je tente de rattraper ma femme (qui avait un tour de moins), sans succès… Mais là, lors du sprint final, les 3 derniers km du tour du lac, au loin, c’est Antoine D !!!!!!!!!!!!!! je ne le rattrape qu’au dernier km, j’en peux plus. On finit ensemble en accélération (genre entrainement pour Troyes…). C’était très sympa.
    Une belle journée, faut juste que je nage moins vite et que j’apprenne à pédaler, c’est mieux pour le moral. Hâte d’être au prochain pour reprendre 1 minute à Antoine D…
    Nico
    PS : je suis très fier de nos femmes du NST (Stéphanie qui a fait un temps canon (4ème femme !!!) et surtout ma petite Femme Delphine pour son premier CD (et qui n’aime pas l’eau…)

Les commentaires sont fermés.