Cannes 2014

Salut à toutes et tous

Je profite du trajet retour en train pour raconter ma première expérience en triathlon longue distance.

Le dimanche matin, réveil 5h30 avec en plat de résistance le traditionnel Gatosport. Mes affaires sont prêtes. Il ne me reste plus qu’à aller dans le bike park pour enfiler ma combinaison et vérifier deux trois choses sur le vélo.
7h40 I’m ready ! Je pars sur la plage et me trempe un peu dans l’eau. Les conditions sont vraiment idéales. La mer est calme, il fait beau mais pas trop chaud et l’eau est claire.
N’étant pas très rapide, je décide de me placer sur l’extérieur et de préférence un peu en retrait.
8h paf voilà le coup de départ est donné et nous nous précipitons tous dans la mer pour 2 Km et une matinée bien chargée. Très vite tout le monde trouve ses marques. Peu de coups sont distribués et ça me va bien ! Les deux boucles de 1 Km passent très vite et surtout sont un vrai plaisir (mis à part la petite piqure de méduse sur le pied !).

Au bout de 3/4 d’heure (!!) me voilà sorti définitivement de l’eau pour attaquer le vélo.
Je m’y attendais, ma transition natation/vélo est chaotique ! Je n’arrive pas à enfiler mon haut de trifonction…ma puce elle est où ?? Ha ben tiens elle est par terre….bref il y a du boulot !

Je saute sur le vélo et voilà le début des 80 Km qui commence. Je démarre tranquillement en me disant qu’il vaut mieux garder du jus pour les cotes (1600m de dénivelé annoncé…du jamais fait pour moi). Les premières cotes apparaissent et là je commence à me faire plaisir et à rattraper pas mal de personnes. Le parcours est magnifique. Au bout du 40ème Km je commence à sentir l’arrivée d’une crampe au mollet…aie il reste encore beaucoup de cotes et surtout la course à pieds après. Je ralentis donc le rythme, mouline et bois beaucoup d’eau. Les Km continuent de défiler et ma crampe reste légèrement présente mais me fait comprendre que si je reste dans cette zone d’effort elle ne m’embêtera pas plus que ça !

La transition vélo/CAP se passe mieux, mais reste toujours trop lente !

C’est parti pour les 16 Km de CAP. J’ai bien peur de ne pouvoir courir sur les 4 boucles à effectuer le long de la mer. Miracle dés les premières foulées je sens que mes jambes sont là !! Je croise Jérôme sur le parcours, il a un tour d’avance (!!) et semble en forme. A chaque fois que l’on se croise nous nous encourageons et ça fait du bien au moral !
Les Km continuent de défiler et au moment où je finis ma troisième boucle je vois Jérôme qui s’en va en direction de l’arche d’arrivée, bravo !!
Me voilà sur ma dernière boucle et je me dis que moi aussi je vais réussir à finir. Il me reste de l’énergie et du souffle par contre je sens que si j’accélère mes muscles eux ne tiendront pas jusqu’à la fin. Je continue donc tranquillement jusqu’à l’arche avec le sourire et la joie d’avoir rempli ce premier objectif de la saison 2014.
Au total j’ai mis 5h11 avec une course à pieds pas trop mal étant donnée la crampe du vélo !

Cette course était magnifique. J’ai trouvé le parcours vélo grandiose et exigeant. Certaines descentes étaient vraiment techniques. L’organisation était vraiment au top. D’ailleurs le buffet d’après course était énorme et très bon. J’ai même pu croiser certains pros…La classe !
Pour une première expérience et se lancer dans la saison des tri, j’ai trouvé ce format génial.

A plus pour de nouvelles aventures !!

MAX.

Wogenstahl (ma chérie) et moi avons participé à la 1ère édition du triathlon de Cannes ce dimanche. Nous avons testé les 2 formats, Val le M (1/50/8) et  moi le L (2/80/16).

Dimanche matin 8h départ  du L.

10mn avant je suis encore en train de mettre tranquillement ma combi … ce n’est pas encore cette fois que je ferai un échauffement … J… je vais direct me placer.

7h55, sur la 2ème ligne parmi plus de 700 triathlètes prêts à en découdre dans une eau à 14° avec juste devant nous les pros dont Frédérik Van Leerde le champion du monde.

8h, « Pan » ça part, 500m de machine à laver me font un bien fou, me permettant de mettre et recevoir quelques calbotes… sortie à l’Australienne (c’est toujours quelque chose de sortir de l’eau en courant après avoir nagé)… puis re 1000, bien plus sympa car moins de gens… je sors de l’eau (apparemment) dans le 1er quart.

Transition et c’est parti pour les 80kms de vélo avec plus de 1200m de dénivelé…  je me sens pas trop mal malgré une douleur au ventre (comme d’hab, avis aux connaisseurs); le parcours est ultra vallonné et sélectif (NB : c’est les pros qui le disent dans leurs interviews J ). C’est là que je comprends que j’ai bien nagé : des paquets de vélos me doublent, et me doublent, et me doublent…. Bref au début je me dis « ils vont se cramer », puis finalement je ne les rattrape pas et petit à petits me rends compte et prends conscience que nos entrainements sur la côte de Chennevières sont plutôt limites par rapport au niveau des locaux et nombreux italiens. M’en fou, à mon rythme je prends beaucoup de plaisir à enchainer toutes ces montées et descentes. J’en termine en 2h52 et croise Val à vélo qui vient de commencer sa course avec un départ à 11h.

Je croise Hervé (Renard) dans le parc qui manifestement cherche son vélo et part pour la cap … c’est 4 aller/retour sur la Croisette, façon Ironman : c’est cool cela permet d’avoir du monde sur tout le parcours et de croiser ses targets J . C’est d’ailleurs là que je croise Max (qui participe à ton 1er L), …  on se tape dans la main au passage (il m’arrache l’épaule ; décide de ne plus le faire aux prochains tours J ) … je sens qu’il court plus vite, j’accélère sur la fin, pas question qu’il me double ! ;)…ça va j’avais en fait  un tour d’avance… c’est le finish, c’est bien le finish ! 3h52.

Direct, me transforme en supporter pour soutenir Hervé, Aneth et Val qui arrive du vélo et a grimpé toutes les côtes sans l’aide d’Antoine ! Super foulée, ma  Miss en finit en 3h10, 5ème (sur  67) dans sa catégorie.

Enfin buffet bien mérité avec les potes comme jamais on en a vu : pâtes bolo, muffins, café, fruits, légumes, bière… bref organisation au top, triathlon à recommander ! le jeune Frédérik V.L a même insisté pour prendre une photo avec moi.

Jérôme S.

Ce contenu a été publié dans Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.