Ironman 70.3 Pays d’Aix

Bonjour à tous,

Après Cannes, je vais donc vous raconter mon premier Half Ironman, celui d’Aix en Provence.

Nous sommes pour cette épreuve une délégation de 4 NSTiens avec Alex, JM, Pat et moi.

Contrairement à Cannes, le parcours vélo ne fait pas une boucle. En effet, la natation se déroule dans le lac de Peyrolles (environ à 20 Km d’Aix). Le réveil du dimanche matin fût donc bien matinale…4h et presque pas de sommeil au compteur. La journée démarre comme d’habitude avec le traditionnel Gatosport.
5h15, je me rends au point de départ dans Aix pour prendre la navette qui me conduira au Lac. Sur le chemin, je croise des gens qui sortent des bars…c’est rassurant ils ont l’air autant en forme que moi !!
6h15, me voilà dans le parc à vélo. Je croise JM et Pat, ça fait plaisir de se voir.
Le départ de la natation est bien géré, il y a des SAS par groupe d’âge. Nous ne serons donc pas 1500 à batailler en même temps…good news.

7h52, paannn le coup de sifflet est donné pour mon groupe. Cette fois-ci je me suis placé en première ligne et légèrement sur l’extérieur. Les 10 premières minutes sont un peu stressantes, on est serrés comme des sardines et j’ai du mal à trouver mon rythme d’autant plus que l’eau est trouble…moi qui voulait faire du trois temps c’est raté !
La fin du parcours me semble longue et j’ai l’impression de ne pas avancer.
Au final je sors de l’eau en environ 36 minutes ce qui n’est pas si mal par rapport à Cannes (les entrainements de natation commencent à payer, merci Olivier).
La transition natation/vélo démarre et qu’est-ce qu’elle est longue ! Bien que toujours trop lent je sens certains automatismes qui arrivent.

C’est parti pour 90 Km de vélo. Le début du parcours me parait affreux, je sens que je suis déjà fatigué, les jambes sont lourdes, pas de jus… Les avions de chasse me doublent, j’ai juste l’impression d’être à l’arrêt et ça m’énerve ! Au bout de 15 bornes on bifurque sur des petites routes plus à l’abri du vent. Mes jambes commencent à se réveiller et c’est tant mieux car la première côte apparaît. Fini la fatigue et il faut faire le boulot maintenant ! Je commence à trouver mon rythme et surtout cette motivation qui ne me quittera pas jusqu’au bout. J’ai plaisir à voir ma vitesse se débloquer. Le paysage est magnifique et la vue de la montagne Sainte Victoire est superbe. Voilà le 70ème Km qui arrive et surtout le col de Cengle. Les pignons montent un par un et je mouline.
Au bout de 2h55 je dépose le vélo et là encore la transition est longue.

Me voilà parti pour le semi et je suis un peu inquiet car le froid du matin m’a donné mal au ventre pendant le vélo. Je m’arrête donc au premier ravito pour prendre (dans l’ordre) eau/tuc/coca…miracle je me sens de mieux en mieux. Je croise JM puis Pat, on se motive et ça me fait du bien au moral !! Sur la dernière boucle, je réalise qu’après c’est fini. J’accélère pour livrer les dernières forces dans la bataille ! Un gars de mon groupe essaye de me dépasser 300m avant l’arrivée…no way ! Je sprint et le laisse donc où il était (merci Thomas pour les séances de fractionné).
A l’arrivée de l’arche le chrono s’affiche et m’indique 5h23.

Au final je suis plutôt content, déjà parce que l’un de mes objectifs pour cette course était d’être sous la barre des 3 heures en vélo…check ! Et puis toute la course était fantastique (avec un soleil de dingue du matin au soir !).

Voilà donc pour ce deuxième épisode de tri.

A toute pour de nouvelles courses !

Max

PS : Congratulations à Alex…elle est 4ème de sa catégorie !!

Ce contenu a été publié dans Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Ironman 70.3 Pays d’Aix

  1. andrep dit :

    Retour de la part d’Alexandra:
     » Contente de prendre le départ malgré une côte fracturée…
    J’ai donc joué la carte de la prudence en natation, sûrement un peu trop car je suis sortie de l’eau en un peu plus de 39′.
    Comme la sensation que pour moi la course commence vraiment avec la première transition… Dès le début du vélo, j’ai de bonnes sensations et beaucoup de plaisir… (2h53)
    La seconde transition se passe sans entrave mais après 500m de course à pied, je ressens de grosses douleurs dorsales. Elles me tétanisent et m’empêchent de courir à mon rythme. Je serre les dents, marche à chaque ravitaillement et sur la fin du 2ème tour, je me baisse pour resserrer le curseur de mon lacet gauche et déclenche la chute d’un autre coureur qui n’a pas vu que je m’arrêtais ! Sa chute m’entraîne à mon tour au sol et bizarrement, lorsque je me relève la douleur s’est quelque peu apaisée !
    Mais la course est jouée, je n’arrive pas à changer de rythme (1h40) et passe la ligne d’arrivée 4ème de ma catégorie. Je ne vous cache pas que je suis déçue, j’aurais aimé mieux faire ! (5h19)….
    Mais la récompense c’est la qualification pour les Championnats du Monde d’Half Ironman à Mont Tremblant au Québec le 7 septembre prochain !
    A bientôt donc !
    Alex »

  2. Guillaume dit :

    Tu as chopé le virus IRONMAN. Tu es foutu 🙂
    Même si raboter depuis l’année dernière le parcours de Aix est en effet très sympa. La CAP n’a rien de simple et il faut être fort.
    Bravo.

    Guil

Les commentaires sont fermés.