L’Alpes d’Huez 2014 (par Manu)

Vu des 21 virages

Salut le N-S-T. Arrivé sur place le samedi en famille pour une semaine, ma première préoccupation était de monter l’alpe afin d’être rassuré.C’est ce que nous avons fait le dimanche matin et c’est là que j’ai compris que ce tri n’allait pas être comme les autres.

Déjà mercredi et je pars en direction du départ avec Hervé et Aneth en vélo (oh juste un ptit 10km comme ci on n allait pas en faire assez dans la journée). Vu les températures de la veille (4 degrés,neige au sommet et pluie),dans mon esprit nous allions partir sur un duathlon.

Et voilà le scandale de la journée,température de l eau 13,8°. Nous en avons tous discutés après, nous étions entre 8°et 10°. Bon faut y aller et c’est parti.Le premier km fut un enfer car quand l’eau est froide tu ressens une très forte oppression sur tes poumons et tu ne peux pas respirer.

Fin de nat en 52´ et je retrouve Hervé,Aneth et Delphine. Nous nous aidons mutuellement car nous sommes dans l impossibilité de nous changer tout seul. Et c’est parti pour le vélo et là il a fallu gérer les 100 premiers km car le final était terrible. J’ ai fait tout le parcours vélo avec Delphine, Nico était venu nous encourager au sommet du grand serre. Les km passent, je prends un pied phénoménal dans les descentes,ascension du col d’ Ornont avec vent de face etc etc. Et puis nous y voilà, virage 21.

Go go go et non, crampes et puis merde en danseuse et on ne lâche rien jusqu au virage 16 (21 à 16:12°). Et on tourne, on tourne,on tourne ces putains de manivelles pour enfin arriver au sommet et attaquer la course à pied dans un état comment dire… Aller j ai pas fait tout ce chemin pour ne pas courir. Ma ptite famille est là je n ai pas le droit de les décevoir, par contre il faut que je m active les fesses car j ai réservé le Resto. Donc la cap avec ces montées,descentes, crampes, coca, tuc, etc c’est bouclé en 2h40 a peu prêt. Résultat 10h37 pour ce qui aura été le plus dur de mes tri.(Nice était plus facile)

PS : pour ceux qui aiment les tucs et s’il n’ y en a plus au ravito, faites la course avec Delphine elle en a pleins les poches. Bravo à tous, et grosse pensée pour Sylvie.

MANU

Ce contenu a été publié dans Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.