Embrun 2014 (par Guillaume)

Bonjour à tous. Aller, un peu de lecture pour vos vacances : … une spéciale pour Hervé qui nous a suivi hier ! l’embrunman…version M.

Karine et moi-même cherchions à couper notre été par un tri montagnard…pas l’Alpe d’Huez que nous voulions gravir de toute manière mais à notre rythme en bon cyclotouristes que nous sommes. Notre dévolu s’est porté sur Embrun. Le mythique XL n’est plus à présenter mais hors de question de faire cette course. Quant au M, c’était déjà plus envisageable. Alors, hop, deux inscriptions svp!!

La clio chargée des vélos, nous sommes partis pour les Alpes!! 3 jours à l’Alpe d’Huez histoire de gravir les mythiques 21 lacets et deux jours à Embrun pour faire un tri! – Le lieu / l’organisation.

Nous logions à Chalvet avec une vue magnifique sur Embrun (voir l’image ci-contre) et situé à 4km du plan d’eau de Serre-Ponçon. L’organisation investit les lieux chaque année et tout y est millimétré : Le parc à vélo est géant et très bien surveillé et pas question d’outrepasser les check-point de sécurité, plusieurs marques sont présentes pour faire du shopping (dont Zerod qui a tué ses prix et il y avait de grosses affaires!). Plus de 1000 inscrits sont au départ du M ce dimanche 10 août et il faut que tout se passe pour le mieux!

Petit point noir : le fléchage en centre-ville pour trouver le point de retrait des dossards, mais c’est un détail.

La course : Le départ féminin ayant lieu à 6h50, autant vous dire qu’il a fallut se lever aux aurores! Donc 5h debout et c’est parti pour le plan d’eau. Nous entrons dans le parc à vélo afin de déposer les affaires avec notre caisse noire : chaussures, bidons, etc. Seul le vélo était déjà là car déposé la veille. C’est aussi l’occasion de croise Cyril Viennot, Alexandra Louison, Jeremy Jurkiewick, Aurélien Lescure, etc. De grands noms du tri qui sont là pour en découdre.

La natation : Ma spécialité, mon sport favori, tel un poisson dans l’eau…ah non, c’est le contraire! Ma hantise, mon fardeau : 7h du mat’ et faut faire ces 1700 mètres (il y avait 1700m et non 1500m en plus!) parmi tout ces enragés! Je respecte ma stratégie : Se mettre à gauche! Et là, tout le monde vient à gauche. Bon, alors là, c’est parti pour une grosse baston! Autant dire que j’ai bien pris mon pied…dans la figure la plupart du temps. Les premiers 350m sont horribles : Impossible de poser ma nage, quelques coups, etc. et de la brasse (pfuu, oui!!). Bon, que faire? Je me relève et là je vois un corridor avec personne. Miracle, je nage! Je nage tranquillement et je double des gens (tout arrive un jour ou un autre!). Qu’est ce que ça fait du bien! 2nde bouée : tout va bien. Après, je m’égare et me retrouve à taper dans un bateau qui me fait comprendre que je suis en plein milieu du lac! Je me redirige vers la dernière bouée et il ne reste que 200 mètres. Hop, je sors en 30 minutes! c’te honte!

Le vélo : J’ai toujours ce même souci de me mettre dans le bain et il me faut 5km pour y arriver. Autant dire que sur ce parcours où on attaque direct de gros pourcentages, j’ai galéré! Je retrouve Karine au 5ième qui monte au train. Je lui propose de rester un peu avec elle mais elle me dit non. Attaquons alors….Je remonte un à un les concurrents devant. C’est l’avantage d’être mauvais en natation, au moins on remonte du monde après! Les % sont compris entre 8 et 13% puis un peu de plat, de la descente. Le km 12 arrive et se dresse devant nous un petit mur de 20% sur 50 mètres. Certains abdiquent et marchent. Les photographes en profitent et matraquent! Le ravito est là et la fin de la partie montante avec. Les gros pourcentages se calment et on peut envoyer du braquet. Cela ne veut pas dire « plus de montée », certaines cotes nous rappellent à l’ordre. Et puis on bascule au niveau de Saint Apollinaire dans des descentes avec des lacets dans tous les sens. Le compteur s’affole et j’atteins 76,2km/h … c’est le pied total! Le paysage est majestueux et je prends un max de plaisir. Après cette partie, on retrouve la nationale où la circulation est coupée et je tourne les jambes. Les gros rouleurs doublent, je double aussi (mince, je roule à 40km/h que j’me dis!) et puis après le pont, la montée de Savines-le-Lac nous rappelle que nous sommes en montagne. Après tout çà, c’est dur! Le panneau 40km arrive et nous arrivons dans Embrun où la circulation fait chier (pardon de dire çà :))!! 1h33 et 140 places de reprises!

La CAP : J’ai pris un bidon au 2nd ravito vélo en pensant que c’était du coca et il y avait de l’isostar dégueu dedans. Résultat : je me suis chopé le « gros bide tout plein de boisson dégueu » et j’en pâtis au début. Le parcours est un peu casse-patte avant de retrouver du tout plat. Je croise à ce niveau (au 2ième km), la première féminine. A mon arrivée, Il restait 500m à Cyril Viennot qui s’était fait doubler par Aurélien Lescure…bref. Jusqu’au 5ième, je maintiens un rythme pépère (4’45 / km) en pensant que j’allais un peu hausser le rythme après. Je prends du coca histoire de faire passer ce gros bide. Un p’tit rot et ça repart! Et après, je ne sais pas ce qui s’est passé car j’ai totalement serré au 7ième km. J’ai commencé à avoir la chaire de poule et ma tête n’était plus là! Bref, je termine au moral sur des 5’10/km. La fatigue aura eu raison de moi je pense (ma FCM était trop élevée après analyse).

L’arrivée / la conclusion : Un hamac tagué FFTRI, une bouteille d’eau et le repos mérité sous un soleil estival et des températures non moins plaisantes! J’attends Karine qui en termine. Nous retrouvons ses parents et allons nous poser au bar du camping. Nous avons ensuite passé l’aprem à regarder le GP FFTRI avec les tueurs Javier Gomez et Jonathan Brownlee qui ont atomisé tout le monde! C’était superbe à voir! Quant aux féminines, bah, il y a vraiment de très belles nanas 🙂 ….ohh, elle est facile…les conditions météos ont été très compliquées (du vent!!) pour elles et faut voir leur foulée. Super beau à voir que ces GP FFTRI où le plateau est très relevé! En tout cas, nous nous sommes vraiment amusés et pensons déjà à l’année prochaine pour, pourquoi pas, le refaire avec +eurs membres du club (??!) A bientôt!

Ce contenu a été publié dans Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.