Semi et 10 km de Nogent – La course club

La 1ere de l’année qui lance aussi la saison au sein du club, maintenant on va pouvoir passer aux choses sérieuses, le mode guerrier (ça c’est déjà fait), ne rien lâcher (la devise d’un triathlète), serrer les dents (mais pas trop fort), débrancher le cerveau (s’il existe). 🙂

Vue de l’intérieur et comme d’hab, de la déconne, du chambrage, on se tient chaud au départ. Grosse déconne dans le départ et sur le début de la course, une tape aux fesses de Nico comme à chaque fois, ses fesses me portent bonheur. D’ailleurs il me dira un peu plus tard après l’arrivée, si je déconnais moins je pourrai facilement gagner 2mn, ben voui mais bon… 😉
1 mn de silence en hommage aux 3 sportifs… RESPECT.

10 mn de retard pour une belle et jolie barrière… mais que fait la police !!!!!

et paffffffffffffffffffffff, enfin PAN !!!, c’est parti

Et ça part vite, Yannick mon lièvre est devant et Alain derrière (ma tortue)… et ça déconne encore pendant un certain temps avec « ALAIN? », « Yannick? », « TITI? », on se cherche, on s’appelle pour s’aligner et sucer la roue de Yannick (hein Yann !!! c’est Antoine qui drafte pas moua !!), les photos prouveront que j’étais bien à l’aspi mais c’est la 1ere fois Môsieur le Juge !!! (si ça c’est pas du drafting, voir la photo :-))

Donc bon rythme, ça suit à trois sur heuuuuu comment j’avais dit 1h34… ben là c’est plus 1h30…, toujours nous 3 en wagons alignés, on est bien (hein Tintin), pas trop de souffrance, on croise le NST qui nous encourage (merci les filles et gars, ça fait du bien), photos donc sourire…

On avance, du frais et du vent sur la ligne droite menant au pont de Bry, et on revient au stade, toujours à 3 mais avec des messages qui disent que ce rythme ne va pas durer et que cela va laisser des traces…

KM10 : Alain décroche, il avait raison à son âge avancé, il se connaît bien et il savait le pôv vieux qu’il ne tiendrait pas cette allure, Damien nous passe en silence, mais nous passe, pas eu le temps  de voir son sourire, et de dos c’est moins simple à moins que je me charge de le repasser…, Alain est loin derrière (un arrêt à la maison de retraite obligé pour lui… ;-)).

Je suis Yannick et l’allure s’accélère, on revient sur Damien, toujours pas vu son sourire. On le passe et Yannick me distance. « Yannick je suis à 1m, Yanniiiiick, je suis à 2m, Yannick je suis à 3m… Yannnnnniiiiick !!! m’entend plus il est trop loin maintenant, il part et me laisse seul avec mon cerveau (comme je disais plus haut si il existe).

Et c’est parti pour me battre avec moi-même et tenir le 4’20, significatif de moins de 1h34(merde le challenge !!, je vais passer pour un C.., tant pis ça ne changera pas !!!). alors j’avance, un autre Alain devant moi qui m’avait passé au km 5 ou 6 assez facile d’ailleurs et impressionnant. Je fonds sur lui, il est mal (pas de solidarité dans ce cas… chacun sa gueule mais faut pas le dire…), une tape aux fesses pour lui dire toute ma gratitude de le passer (fesses bien fermes le Alain). Pont de Bry, je monte dessus et je vois mon Damien qui ma talonne, le bougre, lâche rien lui non plus…

km18, je décide de tout lâcher aussi, ça passe ou ça passe et surtout de ne pas me faire passer ENCORE à 100m de l’arrivée (pas digéré celle là).

Je tiens et je reviens sur un autre NST, mais qui peut bien être devant moua… Cyril, mais c’est Cyril, et là aussi j’arrive vite sur lui, motivation quand tu nous tiens… et je le passe, et c’est ti pas keu lui aussi il s’accroche.. hey ho les gars pas de draft on a dit sauf moua !!!!

km20-21 : on est très vite Cyril et moi (je ne pense même plus à Damien) tellement que Cyril est dans mes pattes !!

km 21 : on entre sur le stade, il est à ma gauche, il pose une accélération, je réponds, aux coudes à coudes, il est sur ma gauche, on vire dans le virage… je pose à mon tour une accélération, il est encore là, 70m (haletant comme histoire hein… et vous voulez savoir comment ça va se finir !!), mon coeur est à 200, notre vitesse doit être proche du mur du son (je sais je m’emballe), et là je lâche le turbo magique, l’arme fatale, le truc où tu ne peux rien faire et je passe la ligne devant mon Cyril, punaise sacré sprint, on devait être bo tous les 2, des vrais champions qui ont rien lâché… au final Cyril presque au sol, moi les mains sur les genoux… on respire et on sourit, kon é kon, que des gosses, mais une belle baston.

1h31’33 » : je sais j’ai manqué d’ambition, mea culpa (je revois le mail d’un certain qui me tacle, il avait raison)

A l’arrivée, des sourires, des beaux résultats, et on attend les autres qui souffrent aussi.
Désolé, pas pu attendre le 10 km, j’avais trop froid à avoir attendu mon sac à la consigne.

Voilà à vous de jouer…

PS : ce n’était qu’un hors d’oeuvre maintenant place aux VRAIS TRI !!!!!

Titi, toujours le sourire et la menace

Spéciale dédicace : bravo Will 😉 et bravo à tous les autres aussi qui sont nombreux à avoir couru et souffert.
Je remercie mes sponsors aussi (j’en ai pas mais ça me fait toujours marrer de le dire)

Ce contenu a été publié dans Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Semi et 10 km de Nogent – La course club

  1. Elitsa dit :

    J’avais pas d’idée de ma forme car pas fait de course sur route depuis 2 ans .. J’avais en tête de suivre Titi qui avait annoncé 1h34 et moi 1h35, je me dis – si t’es en forme tu pourras essayer à l’accrocher. lui comme il le raconte a envie d’être avec ces copains lapins, tortues, gazelles et tout le zoo 🙂 en plus il drafte 🙂 et s’éloigne donc dès le début j’estime que son rythme ne me correspond pas!
    Les 2 premiers km Nico, Stan, Damien .. ils sont tous devant je les laisse et me donne le temps de m’échauffer à une allure de 4’25- 4’30 qui correspond à mon objectif. C’est ce départ prudent qui m’a permis une fois échauffée de tenir une meilleure allure constante et d’accélérer au 19 et au 20ème km à 4’21/km. Je double la seule fille à l’horizon. Au 21ème je mes sens bien et je joue sur la fréquence de la foulée pour accélérer en une moyenne de 4’17. Je double Fabrice et Alain mais le dernier s’accroche et me repasse. Je vois mon chrono et je donne tout car très envie de passer sous 1h34 mais non il me manquent 10sec.. J’ai quand même une 3 ème place dans ma catégorie au classement championnat départemental 🙂
    Bravo à tous pour l’effort et les sourires. Bravo au filles sur les 21 et sur le 10 km, à Elfi qui fait un super chrono pour son premier semi!, à Véro qui enchaîne après le semi de Paris et améliore son chrono! Il y aussi Vélia, Del, Sam et Pascale, Hua … on éttait tout un petit bouquet de fleures NST 🙂 On attend la photo de groupe!

  2. foxy H dit :

    je ne suis plus licencie au NST,(cause,argent)mais,je suis avec les copains des que je peux.c etait super d etre avec vous(FRED,YANN)!merci,a ANDRE,MANU,THIERRY,NICO,CYRIL,SERGE,JUAN,NADEGE,LUC………..a bientot! HERVE R

  3. Will dit :

    Ben que dire de plus,
    On était tous mort de trouille au départ ,pensant réaliser les pires performances qui soient en ce début de saison. En plus ils nous ont fait languir en décalant le départ. Titi enchaînait blague sur blague ce qui détend l’atmosphère jusqu’au départ.
    Pourr moi, un signe indien a vaincre absolument ,Antoine. Depuis qu’on participe à ce Semi, monsieur le président s’est toujours appliqué a finir devant moi . Cette année niet.
    Donc départ, concentre, désole les gars je ne me retourne plus, montre au poignet avec partenaire virtuel en 4’10 ,je règle mon rythme et file droit vers mon nirvâna enfin presque.
    Un groupe se trouve devant moi. Je tente de coller mais trop vite pour moi.
    Donc ce sera solo. Et arrive le pont de bry .je regarde en contrebas et je vois Antoine tout sourire. Indecrochable, tant pis on continue. Je reste sur mon rythme. Et tout va bien .
    Pont de joinville, plus personne derrière ca y est j’y suis lol. Je me sens même plus léger ..
    Aller faut finir, mes loulous sont la avec ma chère et tendre . Je suis tout sourire pour le chrono surtout..Antoine ne m’en veut pas mais la ça fait deux zéro pour cette année.
    Prochaine étape saint leu et vive le club . Du panache, du panache,et du plaisir après la souffrance.

  4. Flore Galmiche dit :

    Bonjour,

    petit coucou de vos voisins du TCT (Triathlon Club de Torcy) qui ont tenu compagnie à certains pinpins du NST (un certain Robin) qui ne manquait pas de souffle pour nous chambrer (mes lièvres et moi…)

    Encore toutes mes félicitations à ma copine de Strava Elitsa qui je crois est aussi chez vous!!!

    A la prochaine sur des tris!!!

    Flore

Les commentaires sont fermés.