Triathlon CD de Deauville – FUUUUUUUUUNNNN

CD de Deauville par Max,

C’est moi qui m’y colle pour le premier compte-rendu sur le CD. Pour être honnête, je partais de Paris pas très serein, c’était mon premier CD et ça faisait 2 semaines que j’avais pas touché le vélo.

En plus j’ai enchainé mon Enterrement de vie de garçon le week-end du 23-25 Mai avec celui de mon cousin le week-end d’après !!

Le dimanche vers midi, après une nuit idéale grâce à l’organisation Dédé pour le logement, on arrive à Deauville, grand ciel bleu, pas de vent et très petite mer, c’est cool ! On va pouvoir envoyer ! Ceux qui y étaient on remarqué que les conditions se sont rapidement dégradées… Grosse mer et bon vent mais il fait toujours beau et l’organisation inverse le sens de natation pour éviter de se prendre trop les vagues dans la gueule ! Bonne initiative, il y a donc des gens qui réfléchissent dans le triathlon (je vous rassure, j’en fais pas parti)

Natation : On (Florian, Julien, Nico F et moi) n’est pas sereins du tout pour la nat, on décide donc de se mettre devant la troisième et dernière vague de départ. GOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!!!! On marche dans l’eau et je réussi finalement à nager un peu, j’alterne crawl et brasse et je remonte vite sur les retardataires de la vague d’avant. Ça traine au point que je suis arrêté devant la première bouée, je lève la tête et essaye de réfléchir pour passer sans perdre trop de temps. J’arrête donc de réfléchir (ça a pas marché) et je nage sur les concurrents qui attendent que ça se débloque. Deuxième bouée, ça passe crème à la corde et retour avec les vagues qui poussent. 1er tour en moins de 15′. Je trotte un peu pour la sortie australienne, un check avec mes supporters du jour (Marion, ma future femme et Greg mon témoin) et on replonge. Je joue trop prudent pour aller sur la première bouée et fait presque que de la brasse, passé la première bouée, je remet la seconde et je remonte encore du monde. Deuxième bouée, je garde le rythme et sors de l’eau en 31’50 » mais il reste la longue ligne droite jusqu’au douche (arrêt pour enlever le sable des pieds, le sel de la gueule et perdre mes lunettes) et la traversée du parc à vélos. Moins de 35′ pour la nat, j’suis content !

T1 :Il est grand ce p@$* de parc à vélos ! Mais quel plaisir en arrivant devant mon vélo! Seulement 2 vélos NST sont repartis et personne dans mon rétro. Marion m’annonce que je suis derrière un chauve et un brun (sympa la description !), Greg m’informe que la première côte est à la sortie de Deauville. WARNING !

Vélo : Je pars relax (toute façon, je sais rien faire d’autre sur un vélo) et la première côte est tout de suite là effectivement ! Quel pied avec les supporters qui gueulent et qui courent à côté de toi, le speaker qui te fait croire que t’es un champion ! Mais elle est dure quand même cette côte, je mets tout à gauche, en danseuse et on se trémousse pour avancer. La suite du parcours est vraiment sympa mais en relance tout le temps, j’essaye de rouler au mieux en pensant quand même un peu à la CAP. Dernière côte, ça pique toujours, encore tout à gauche et on passe comme on peut. Plus que 12Kil de plat descendant. Ah non ! Il reste une côte (ça m’apprendra à ne pas venir ni au briefing ni aux reco des copains)… J’applique toujours la même stratégie et ça passe. A l’arrivée, je fais le compte, j’ai remonté Mickael (le brun de ma femme) et Véro. Le plus important : ni Florian, ni Julien, ni Nico ne sont revenus ! C’est bon ça ! Je me suis quand même trainé pendant 1h29 sur le vélo – Bouuuuuuuhhhhhh !!!

T2 : Bizarrement, le parc est toujours aussi grand et j’ai personne de l’autre côté des barrières ce coup-ci 🙁

CAP :Aie… Dès les première foulées, les deux mollets menacent de partir en crampe mais je fais attention à ma foulée. Alain me passe comme une fusée : »Il sort d’où?? je l’ai pas vu sur le vélo?? Il est vraiment fort dis donc ! » (je comprendrai qu’à la fin qu’il était en relais… J’ai prévenu, réfléchir c’est pas mon point fort). Les 3 premiers kilomètres passent bien surtout que mes supporters sont de nouveau sur le bord de la route et me dise que je me traine avec mon gros cul, MERCI pour le soutien :). Je m’arrête à 2 ravitos de suite pour un combo coca/eau. Sortie du ravito, Julien me double facile et je me dis qu’il va pas être seul ! Effectivement, au demi-tour de la digue, je croise Florian en sens inverse et me dis que je dois pas le laisser revenir. Après 15sec à faire la course dans ma tête, je me dis que je serais mieux à courir après Julien plutôt qu’essayer de ne pas me faire doubler par Florian et les autres. Je remets une piécette dans la machine et j’essaye de garder Julien en visu. Il est déjà loin le c#@ ! Je m’arrête plus, les ravitos c’est pour les gros ! Je suis bien, respiration OK, cardio OK mais les jambes toujours aussi raides et je peux pas trop accélérer de peur de partir en crampes allongé par terre… Fin du premier tour, des Allez Nogent à tout va devant les tribunes, des « t’avances toujours pas! » de mes supporters et des Allez Maxime ! de vous et vos familles ! Je garde le même rythme, ne voit plus Julien mais j’arrive au bout. Passage sur le tapis orange/rouge/sable (j’en sais rien, je m’en fous), j’ai la banane jusqu’au oreilles, mes supporters sont dans les tribunes avec pleins de NST pour me gueuler dessus :)))))))), je passe la ligne en 49’30 pour un total de 2h58’43 »

Julien est 40 » devant mais avec un CAP bien plus solide que la mienne (47′ et des bananes) quant à Manu F, je ne l’ai pas vu de la course (trop rapide pour moi)

Bilan :

  • Course géniale !! Organisation au top.
  • Mauvais choix pour le sas en nat, j’aurai du partir au cul du premier sas je pense.
  • Il faut définitivement que je m’entraîne à vélo…
  • Les rillettes, la charcut’ et la binouze la veille d’une course c’est LE repas du champion !
  • Sub 3h sur mon premier CD avec ces conditions, j’en suis très content !
  • MERCI à mes supporters, MERCI à vous tous sur le bord de la route.

A vos crayons ! Je retourne surement au charbon ce week-end avec le Tri Sprint de Sens ! Si quelqu’un souhaite le faire avec moi qu’il n’hésite pas !


Ce contenu a été publié dans Compétitions, Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Triathlon CD de Deauville – FUUUUUUUUUNNNN

  1. Titi dit :

    ahhhhhhhhhh le métier rentre, l expérience et c’est pas fini. Te rte le Half, le L, l’Ironman… bravo pour cette course. Le tri c’est un combat contre soi-même avant tout.
    Bon sprint

Les commentaires sont fermés.