Mon 1er IM (ZURICK)

I did it!!!!

Quelques jours se sont écoulés depuis le passage de cette fameuse ligne d’arrivée, de ce fameux tapis rouge et noir.

La vie reprend. Tout semble pareille extérieurement et pourtant vous vous sentez différente.

Vous êtes triste et heureuse à la fois. Triste car c’est fini, heureuse car vous souriez à tout le monde, vous pensez même pouvoir soulever des montagnes, comme si tout devenait possible…

Il paraît que c’est ça la magie d’un IM. Alors si vous hésitez, n’hésitez plus

C’était top!  Mais que dire?

Je ne parlerai pas de chiffres car d’autres sont plus forts que moi pour ça, ni de préparation idéale car là encore tout le monde fait ce qu’il peut avec son emploi du temps, sans compter sur les blessures …

Du coup ça ne va pas beaucoup vous intéresser peut être…

Juste du ressenti

Le mieux dans l’iron man c’est la préparation avec les autres, essayer de trouver où on va bien pouvoir caser telle ou telle séance et quand on ne peut pas, …

comment on va bien pouvoir transformer son appart en salle de sport pour rester quand même à la maison avec ses enfants (faire les devoirs avec eux sur un home traîner ça marche bien ou regarder un dessin animé…), …

Sinon on se lève aux aurores ou on court après le coucher du soleil…

Si une chose quand même le stage est top pour se mettre dans le bain!

Dans la préparation, il y a aussi les soirées avec les amis qui ont déjà fait des IM, et les autres qui boivent leurs paroles.

Il y a aussi les sorties en vélo, où il faut quand même un peu s’accrocher quand on est … qu’une fille (mais je vous rassure les gars du nst sont dans l’ensemble plutôt cool).

N’oublions pas le séjour pré Ironman, entouré d’une grande partie de ceux avec lesquels vous vous êtes entrainé

Puis le jour J, ce grand point d’interrogation. Personne ne sait comment ça sera.

Pour moi c’était juste magique. Quelqu’un m’a dit de profiter de chaque instant et de prendre du plaisir à chaque instant.

Seize the day (pour ceux qui n’ont pas vu le cercle des poètes disparus)

C’est ce que j’ai essayé de faire.

La natation sans combi (comme quoi tout est possible) Vous fermez les yeux, vous pensez aux gens que vous aimez et c’est PARTI!

Presque pas eu peur en natation, l’eau était même plutôt très agréable.

Juste 400 m de plus à ma montre quand même

Le vélo

Parcours très beau, varié avec du plat, des côtes et des beaux paysages.

Cap sous un soleil de plomb ou plutôt devrais je dire CAP mouillée car douche intégrale à chaque ravito!!! On aurait pu courir en maillot de bain en fait!

Perso CAP sans montre pour profiter…arrêt à chaque ravito où on mange et on boit …ce qu’on peut …(noix de macadamia salées, coca et eau pour moi) C’est sur cette partie que l’ambiance est la meilleure Vous êtes littéralement porté par vos supporters amis et ces inconnus qui clament votre nom Vous pouvez aussi vous faire inviter à prendre un café (si si je vous rassure  il y en a qui n’hésite pas même pendant un marathon !!!) Vous pouvez ENFIN claquer les fesses des mecs du nst quand vous leur passez devant (bon même s’ils ont un tour d’avance) …

Et c’est aussi la que votre vie défile (la c’est perso).

Après on revient au début de l’histoire (voir plus haut)… La ligne d’arrivée … Les pleurs… Un moment unique

DELPHINE

Ce contenu a été publié dans Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Mon 1er IM (ZURICK)

  1. Titi dit :

    You’re an Iron Woman !!

    Bravo maman avocat femme et sportive. Ça fait 4 sports ça :-).

    Souviens toi… Les yeux qui brillent…

Les commentaires sont fermés.