Trail « crève cœur » de Nenours – 25 km / 450 D+

Une course sympatoche.

Ayant gouté à un petit « trail » de Senlis, l’envie de recommencer sur du long me tentait bien, mais pas seul non plus (pas fou le mec !) et Antoine me proposa NEMOURS. Will ayant besoin de D+, nous accompagne, histoire de nous mettre nôt race J

On part à 3, Antoine, Will et votre Spameur préféré… J

J’indique clairement mes objectifs, peu couru ces derniers temps, dénivelé de 450m (beurk !!), course dans la forêt de Fontainebleau du côté de Nemours. Antoine connaît bien, il a déjà réalisé un podium sur le 11 km. Course à usage de faire du long sans pression sur le chrono, ne sachant pas non plus où je mettais les pieds… (les pieds ont vraiment une importance)

25 km sympa, temps idéal, soleil, fraicheur 4°C au départ, et je vois tout le monde en tenue de trail, sac à dos, gourde, pafff aie !! pardon bidon, non gourde quand on court, bidon quand on roule… j’ai toujours le dernier mot J

Et moi NADA, une ceinture avé 2 pôv gel, l’amateur quoi !!! mais avec le sourire, tous équipés en trailers… heu je vais prendre cher mais bon c’est la vie, enfin la course… enfin l’entraînement…

Allez c’est parti… vite devant et moi lent derrière, je gère, on ne s’enflamme pas, attention aux blessures. Km1 et on entre dans le vif, y a une montée… et il faut « montéeeeeeee », là devant ? la côté-là, pinaise je vais en C… !!! et ce n’est que le début, reste 24 km, ça va être long… mais long… et voilà la description du parcours, un enchainement de montées, de descentes, de virages à droite et à gauche, en haut, en bas, cailloux, troncs, forêt, vue magnifique, oiseaux qui font cuicui, re vue magnifique, très gros cailloux, racines, équilibre, chevilles, genoux, bijoux, cailloux, le pluriel en « X », sable, chaussettes trop courtes, branches pour rayer la peinture des jambes J

Cela dit le temps passe assez vite sur les 10 premiers kil, bonnes sensations, ça se double peu, et ça court en groupe, quand tu te fais doubler c’est 5 gars qui passent… pas vu de Fifilles me doubler, je sais je sais elles étaient devant moi J dommage pour mes yeux J

On Zig Zag entre les arbres, on revient sur des gars (toujours pas de fifilles), d’autres passent faciles, il fait beau, la vie est belle… belle promenade pour ramasser les champignons, ça sent bon l’air pur, c’est bo la nature… mais revenons à la course…

Le plaisir dure qu’un certain temps et au km15, l’apparition d’ampoules m’indique clairement que je vais devoir gérer autre chose que mes jambes… mes pieds… et là tu cours différemment, les pieds de travers pour éviter qu’elles éclatent. Tu avances et tu serres les dents, tu pries le dieu des pieds. Oh dieu panard fait que ça tienne…

KM20 : une grosse racine en largeur, tu poses le pied dessus et pafff, enfin pfuitttttt, ampoule percée (et de une… ça fait bobo !!!! et tu dis que le dieu des pieds n’est pas si cool que ça), quelques mètres plus loin c’est lôte pied et ça pête de partout… ouillouilouillllle !!!! ké misère de ne pas avoir acheté des pieds neufs au magasin, ça doit être bizarre de derrière de voir comment je cours… et de devant aussi… l’arrivée est proche, je regarde mon temps, 2h17, je me dis ben que j’ai fait comme j’ai pu, accéléré sur le plat, marché dans les grosses côtes, petits pas dans les moyennes, rarement dans le rouge, pas de fatigue musculaire, l’ischio a tenu, découverte d’un trail. Je me dis que les 2 autres zouaves ont dû finir en 2h (je les mets sur un « pied » d’estale pour leur EGO). Ils me voient arriver en pensant que j’allais AUSSI prendre cher et BAN NON !!!!! je fais de la résistance… à mon âge on devient sage et on gère…

En conclusion : pendant la course tu penses à ne plus jamais faire de course et après la course tu te dis à quand la prochaine ? hein c’est pas vrai ça ???

Content d’avoir partagé cette course avec 2 autres furieux, futurs vieux, qui eux aussi ont bien couru, trailer c’est un métier !!!

Beau temps, soleil, température idéale, un joli parcours, et effectivement à refaire probablement (avé dôte pieds).

Dimanche après midi, ben j’étais très calme, ch’ai pas pourquoi, fatigué peut être… J

5 ampoules au bilan, belle moisson 🙂

Allez maintenant direction Course Club, il va y avoir du sport !!!!!

Will : 2h10

Antoine : 2h14

Titi : 2h17

Titi

Ce contenu a été publié dans Résultats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Trail « crève cœur » de Nenours – 25 km / 450 D+

  1. william dit :

    encore une fois titi, tu nous gratifie d’un commentaire avec un humour dont toi seul à le secret. j’arrête là les compliments.
    Pour ce qui est de la course, à titre personnel cela devait me permettre de m’étalonner pour le ventouxman qui se termine par un 20kms avec le même denivelé. ben je ne suis pas rassuré. Cela a été dur, dur pour les cuisses. Autant senlis fut aisé, comme les 15 premiers kilo mais ensuite ben passage en courant alternatif: Un coup ça va, un coup ça va pas.
    l’avantage c’est que pendant ces périodes au lieu de mater du bitume, tu es en sous bois avec le soleil, un compère triathlete de champigny en même état pour papoter.
    j’aime cette ambiance cool par rapport aux courses sur route, j’aime moins
    ma cheville tordue sur la dernière descente(trop de relâchement sans doute).
    c’est à refaire, d’autant plus que j’aurai un swimrun à préparer cet été n’est ce pas Prez.

Les commentaires sont fermés.