Coupe de France d’eau libre

Olivier NOEL était sur la coupe de France de natation en eau libre, il nous raconte son expérience:

J’ai testé pour vous le 10 kms de natation en eau libre. Communément appelé « marathon » par les organisateur de la coupe de France d’eau libre. Je vais essayer de vous le vendre. C’est pas gagné.

Après de nombreuses tergiversations, mon choix s’est porté sur l’épreuve de Lissac-sur-Couze (Corrèze près de Brive-la-Gaillarde). Début juillet, je ne me sentais pas prêt pour la manche du lac de Saint-Pardoux, et la semaine dernière à Redon ça ne passait pas cause emploi du temps.

 420 kilomètres d’entraînement en 2017 pour enfin me présenter au départ. Est-ce suffisant ? Pour finir la course, certainement ; pour performer c’est une autre histoire.

 22, le nombre d’engagés !!!  Le 10 kms est réservé aux licenciés FFN (Nogent Natation 94). Pas de triathlètes. Que des nageurs ; warf !

 Beau temps ; cadre idyllique (voir photo), 6 tours de 1650m à couvrir.

 23° température de l’eau. Donc pas de combi en néoprène. Nous ne sommes que deux à prendre le prendre le départ sans combi textile.

 Départ commun avec le 5 kms. Les femmes partent 5 minutes après. Au bout de 100 mètres à peine, je suis en queue de peloton avec un concurrent du cinq bornes que j’arriverai à distancer au cours du deuxième tour.

 Je gère, je gère, je gère. Malgré ça, un premier groupe de filles me rattrapent à l’entame du deuxième tour. Et au milieu de la troisième boucle, je suis lapé par les premiers. Chaque fois qu’un ou plusieurs nageurs me doublent, j’essaye de profiter du sillage, mais ça ne dure jamais bien longtemps.

 Coup de bambou, je pense que mon quatrième tour sera le dernier. Mais à la fin de celui-ci le moral revient et je sais que je terminerai. Je ne loupe aucun ravitaillement (assuré à la perche par mon père). J’ai froid, j’ai des crampes. Plus personne ne me double. Ils en ont tous fini. Au portique d’arrivée, on n’attend plus que moi. Surprise à 200 mètres de la ligne, la dernière féminine me rattrape. Je termine en 3h09′ (passage au 5k en 1h29′).

 Ce n’est pas le temps que j’espérai, mais les points marqués à la coupe de France me font faire un bond au classement (désormais 7ème des +45ans). La satisfaction d’avoir terminé.

Ce contenu a été publié dans Résultats, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Coupe de France d’eau libre

  1. Manu G-P dit :

    Félicitations Olivier l’important c est d être arrivé à terminer ton épreuve et de n avoir rien lâché.

Les commentaires sont fermés.