Triathlon Audencia La Baule

Quelques représentants du NST avaient prolongé les vacances jusqu’à 16 et 17 septembre pour le Triathlon Audencia La Baule. Virginie Clément nous raconte:

C’est l’histoire d’une fille qui se fait offrir le dossard pour le M (the first!) de La Baule 3 semaines avant le jour J….

17 septembre 2017 14h30, la pluie s’est arrêtée et c’est parti pour mon 1er M de ma jeune histoire de triathlète. 5 bretons d’un jour du NST au départ. Départ femme à droite des hommes dans la machine à laver des 1000 concurrents. On discute sur la plage entre filles à essayer de comprendre la trajectoire (et oui on ne me changera pas) et là…coup de pistolet….FEU!

Je nage comme je peux, je boxe, slalom et passe même sur le dos de concurrents (mon mud day à moi!) puis j’aperçois des jambes argentées d’un homme que je ne lacherai pas car belle trajectoire bien que large (faites du swimrun les gars!) mais secure donc on y va et je ferai 1700m au lieu de 1500m en 2′ au 100m environ (quand on aime on ne compte pas😁).

Place à la 1ere transition, je suis à l’autre bout donc 500m nus pieds sur le béton de quoi réveiller mes voûtes plantaires et reprendre mon souffle. L’avantage je monte de suite sur le bike (pratique quand on ne sait pas mettre ses chaussures sur le vélo)…

Au bout de 6 km je me dis qu’il en reste des km et qu’il ne va pas falloir se cramer et me rappelle les bons conseils des triathlètes chevronnés du club. Je roule donc plutôt régulier sans regarder la montre puisque chaque tour de 20km est effectué avec le même temps. Quelques lignes droites ventées où je n’avance pas me feront faire l’effort de drafter quelques cyclars de folie pour mon 2e tour ce qui me préservera un peu de fraîcheur dans les jambes.

Une 2e transition rapidos, j’enlève les chaussures sur le vélo (précautionneuse la fille puisque je ferai ça au moins 500m avant la ligne de descente de vélo) et hop un gel + 1 gorgée d’eau et place à la course à pied.

10km à pied avec peu voir pas d’entrainement et l’incertitude du réveil potentiel d’une blessure…. Après 2km d’effort je fais un point allure et voyant sur ma montre 4’/km je décide de ralentir car à cette allure je risque de terminer à 4 pattes (pas glamour pour un 1er M). Je termine la course à pied en mini sprint (ce qui reste une ballade pour d’autres) voyant l’arrivée et ma montre annonçant 2h58 … je ne peux pas être à +3h de course maintenant alors je beugle, je bave mais je termine en moins de 3h…Yes!

Au final 2h59, 31e/51e de ma catégorie, 42e femme/83 et 682e au scratch…un modeste classement mais des temps dont je suis très contente pour un premier M😊

J’ai pris plaisir, j’ai enfin fait un triathlon sans avoir froid et même sous le soleil, j’ai géré la course sans réveiller ma jambe folle et surtout j’ai réussi mon défi en le faisant pour moi mais aussi pour ceux que j’aime et que j’emmène avec moi quelque part…

Maintenant RDV pour le S du Natureman qui fût mon 1er triathlon (sous la pluie) et je compte bien faire péter mon chrono (ahah enfin comme je peux 🤣).

Merci pour le soutien, l’apprentissage et le partage de beaucoup qui lisent ce C.R et se reconnaîtront (oui toi et toi et aussi toi 😉)…

Seule on avance et ensemble on va plus loin 😘

Sportivement, baby triathlète.

Les résultats du NST:

Ce contenu a été publié dans Résultats, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.