Ironman 70.3 Aix 2018

Cette édition 2018 de l’Ironman 70.3 d’Aix restera dans les annales. Les statistiques parlent d’elles-même: 25% d’abandons dont 400 personnes dans les 30 derniers kilomètres de la partie vélo. Des couvertures de survies ont été distribué à T2 pour aider les athlètes à ce réchauffer.

Il fallait donc être très fort dans le corps et dans la tête pour être finisher.

Cette course avait été cochée par de nombreux membres du club depuis de long mois. Daniel s’est illustré en faisant 4ème de sa catégorie et décrochant la qualification pour les championnat du monde en Afrique du Sud en septembre prochain.

Bravo à tous!

Virginie nous raconte son premier L:

I’m a Half IronWoman !
70.3 Pays D’Aix du 13/05/18…debrief :

Tout avait parfaitement commencé, malgré cet objectif de fou de faire mon 1er IM 70.3 en début de saison avec 10 mois d’hiver parisien…Mais j’ai réussi à m’en sortir grâce à un super suivi ostéo (que je remercie chaque jour pour sa dispo!), une bonne hygiène de vie (ce qui me permettra de finir cette course!), et un volume d’entrainement bien augmenté lors d’un super stage avec le coach Christophe Legendre (merci pour ta présence aussi sur le départ de mon 1er half) !
La vie ne m’avait pourtant pas aidé cet hiver je vous le dis…
Et puis, intoxication alimentaire 48h avant (la fameuse « nuit » la plus importante 🤣), nuit blanche, corps de vieille, pour finir fiévreuse, courbatue et j’en passe…
Ce qui est positif c’est que malade j’étais dans un monde bien stone (« j ai la tête qui éclate, j’voudrais seulement dormir…. »🎶🎶)
Du coup sacs de transitions préparés à l’arrache…mon 1er Half je sens sera une totale impro 🤣
Levée à 5h, une nuit de fièvre, quelques smecta et vogalib avalés et quasi à jeun depuis 48h…(« Viser la lune, ça me fait pas peur… »🎶🎶😂)

Départ nat 8h : je suis bien, il ne pleut pas encore, température de l’eau au top 19°C (j’évite de trop en boire vu l’état de mon microbiote du moment🤣), je nage à mon tempo ultra long swim pour ne pas brûler le peu de mes réserves (de bananes lol) et faire une course sous le thème de la gestion d’à peu près tout…
Sortie de l’eau en 38′ donc contente et là…ça se corse…plus j’approche Sainte Victoire plus la finishline s’éloigne…

T1 : récupération du sac vélo ok, s’habiller ok (#coupevent #loveyou #forever), se rendre compte de mon oubli de mettre mes #gu et #clifbar sur le vélo…petit stress et hop on part à jeun jusqu’au premier ravito bike à km20.

Bike 90km/1200D+ : quelques gouttes, puis la tempête, l’orage, la pluie, la grêle, les crampes intestinales du coup des arrêts bien nombreux mais je « profite » du paysage apocalyptique (au début ) me disant intérieurement « c est donc ça être triathlète, se ruiner pour une course dans le sud où il fait soit disant toujours beau et finir pliée en 2 congelée sur un vélo à te dire que tant que tu pédales tu rentres plus vite🤣« . L’impression de faire du vtt dans une rivière de boue, d’être en pleine mousson…et là j’arrive à Sainte Victoire me disant ouf la montée du col va me réchauffer….je monte bien, je double et je passe mes vitesses (ou pas) tellement je suis congelée, même boire est compliqué et je vois la fameuse antenne et là, frustration….qu’est ce que j aurai aimé faire ce parcours au soleil et à fond….puis descente sur de longs km avec les 20 derniers dangereux, affreux et à croiser des dizaines d’abandons (brochettes de triathlètes sous couvertures de survie, vélos entassés), de personnes descendant à pied car trop gelés ou les freins ne fonctionnent plus (merci ma bande de freinage alu, vive le walk and bike!), des secours débordés, des cyclistes dans les fossés (qui j’espère vont mieux🙏)…bref 20km longs….très longs pendant lesquels je tente de réfléchir à la suite en me disant que ça ne peut pas être pire mais le cerveau est juste en mode prudence…
Donc un vélo à l’allure d’un Iron avec 6000m de D+ 🤣

T2 : oui oui je sais presque 25′ et même pas une tartiflette 🤣. Je me suis jamais déshabillée si lentement (mais plus c’est long …lol)…je ne sentais plus rien, je me prépare à partir et là. …je croise 3 de mon club emmitouflés en papillottes se demandant où je pars avec ma visière #2XU et mes lunettes de soleil…me regardant tel un OVNI…et là je dis : « ok moi aussi j arrête » et pose mon sac…puis après 5′ où tout défile dans ma tête (défis perso, année passée.. ), je pars en disant à Vé : « ces 20 derniers km de vélo je ne les ai pas fait pour rien! » Et jme tire!!!!

Run : bon bah un semi démarré dans une couverture de survie telle une cape d’IronGirl lol avec le corps en vrac où tu ne regardes plus la montre mais ne vise que cette arche finisher de m****!
1 tour = 7km…le 1er tu découvres, le 2e tu te dis il est long quand même, le 3e tu te dis moins tu marches, plus vite tu arrives …et tu arrives….en pleurs car tout avait été contre le fait de t’assurer d’être finisher de ton 1er Half IronMan🏅

Donc je mets 1h de trop facile pour ce 1er Half IronMan mais je gagne le double en expérience mentale et je sais maintenant de quoi je suis capable…(euh enfin c’est pas ce qu’on se dit pendant lol!)
Merci à tous ceux qui renforcent cela chaque jour et qui sont là tout simplement et réellement 😘

« Tout le monde veut être heureux et personne ne veut souffrir, mais personne ne peut contempler d’arcs-en-ciel sans voir de pluie »🌈
Alors à moi les arcs-en-ciel !!!

Ce contenu a été publié dans Résultats, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.