Tournoi de Volley inter-assos Nogent 2018

Le triathlon rend polyvalent car une nouvelle fois, le NST a aligné une super équipe au Tournoi de Volley ‘inter assos’ organisé par le club de Volley de Nogent sur Marne !
L’équipe composée de Sandrine, Marine, Christophe, Christian, Caroline, Anne, André a été une des trop peu nombreuses équipes de club à s’aligner.
Faute d’un nombre d’équipe suffisante sur place (Tri, Judo, Basket, Service des Sports) le club de Volley a présenté également une équipe pour augmenter le nombre de matche à réaliser.
Malgré cela, le tournoi n’a pas donné lieu à un classement et nous n’avons pas eu à ramener la Coupe !!

Heureusement pour nous, car, malgré notre célèbre Coach, cette année a été marquée par 4 matches = 4 défaites !

L’essentiel n’était pas là, et c’est tant mieux, nous nous sommes bien amusés et vous invitons à prendre vos places pour 2019 !

Les Volleyeurs du NST

Publié dans Divers | Marqué avec | Commentaires fermés sur Tournoi de Volley inter-assos Nogent 2018

Triathlon du Chemin des Dames 2018

Une semaine après Aix, c’est la course club à Chamouille en Picardie: le triathlon du Chemin des Dames!

Beaucoup de monde sur le M avec un parcours vélo un peu plus exigent que ce qui était prévu par les concurrents et 1 inscrite sur le S.

A noter, le podium de Céline dans sa catégorie d’âge.

Retrouvez les photos ici

Les résultats au complet sont ici

Les résultats du M:

Clt Athlète Temps  Sexe  Cat 
30 RUET Daniel 02:22:08 M (30e) Senior (23e)
47 FRANCISCO Jeremy 02:25:02 M (47e) Senior (33e)
77 DUMAS Yannick 02:29:32 M (76e) Veteran (28e)
89 VIMONT Julien 02:31:07 M (87e) Veteran (33e)
96 DUVERGER Renaud 02:31:58 M (93e) Senior (57e)
157 VIAL Guillaume 02:38:58 M (152e) Senior (89e)
176 SALMON Antoine 02:40:51 M (171e) Veteran (72e)
180 GANDRIEAU Pascal 02:41:07 M (175e) Veteran (75e)
216 COLLE Cyril 02:44:05 M (209e) Veteran (95e)
236 VETU David 02:46:42 M (229e) Veteran (110e)
242 PERNIN Celine 02:47:15 F (8e) Veteran (3e)
249 VILLETTE Pierre 02:48:00 M (241e) Veteran (118e)
250 CHAUCHOIS Jean christophe 02:48:00 M (242e) Veteran (119e)
262 BADOUX Jonathan 02:49:06 M (251e) Senior (124e)
267 PHILIPPE Antoine 02:49:40 M (255e) Veteran (130e)
306 DIALLO Oury 02:52:46 M (289e) Veteran (143e)
307 DURBEC Mathieu 02:52:59 M (290e) Senior (146e)
331 VOLLAND Velia 02:55:06 F (18e) Veteran (10e)
353 VERDEIL Christophe 02:57:49 M (330e) Senior (160e)
366 CLEMENT Virginie 02:59:09 F (27e) Senior (10e)
369 GENET Sébastien 02:59:13 M (342e) Veteran (179e)
382 PONCIN Patrick 03:01:06 M (353e) Veteran (188e)
403 LIBEERT Tina 03:04:22 F (35e) Veteran (17e)
413 HMAID Aymen 03:05:39 M (377e) Senior (176e)
426 LENAIN Bertrand 03:08:02 M (382e) Veteran (204e)
435 BOUZIDI Alexandre 03:09:18 M (390e) Veteran (211e)
454 DURAND Antoine 03:13:58 M (404e) Veteran (221e)
473 DUPERET Alain 03:18:36 M (413e) Veteran (227e)
476 VILLEMIN Sandrine 03:19:30 F (61e) Veteran (33e)
479 VARIN Thierry 03:20:35 M (417e) Veteran (230e)
498 PASSIEUX Laurent 03:26:09 M (433e) Veteran (237e)

Les résultats du S:

 

Clt  Athlète  Temps  Sexe  Cat 
316 GENET Mathilde 01:43:29 F (73e) Cadet (6e)

 

Publié dans Résultats | Marqué avec | Commentaires fermés sur Triathlon du Chemin des Dames 2018

Ironman 70.3 Aix 2018

Cette édition 2018 de l’Ironman 70.3 d’Aix restera dans les annales. Les statistiques parlent d’elles-même: 25% d’abandons dont 400 personnes dans les 30 derniers kilomètres de la partie vélo. Des couvertures de survies ont été distribué à T2 pour aider les athlètes à ce réchauffer.

Il fallait donc être très fort dans le corps et dans la tête pour être finisher.

Cette course avait été cochée par de nombreux membres du club depuis de long mois. Daniel s’est illustré en faisant 4ème de sa catégorie et décrochant la qualification pour les championnat du monde en Afrique du Sud en septembre prochain.

Bravo à tous!

Virginie nous raconte son premier L:

I’m a Half IronWoman !
70.3 Pays D’Aix du 13/05/18…debrief :

Tout avait parfaitement commencé, malgré cet objectif de fou de faire mon 1er IM 70.3 en début de saison avec 10 mois d’hiver parisien…Mais j’ai réussi à m’en sortir grâce à un super suivi ostéo (que je remercie chaque jour pour sa dispo!), une bonne hygiène de vie (ce qui me permettra de finir cette course!), et un volume d’entrainement bien augmenté lors d’un super stage avec le coach Christophe Legendre (merci pour ta présence aussi sur le départ de mon 1er half) !
La vie ne m’avait pourtant pas aidé cet hiver je vous le dis…
Et puis, intoxication alimentaire 48h avant (la fameuse « nuit » la plus importante 🤣), nuit blanche, corps de vieille, pour finir fiévreuse, courbatue et j’en passe…
Ce qui est positif c’est que malade j’étais dans un monde bien stone (« j ai la tête qui éclate, j’voudrais seulement dormir…. »🎶🎶)
Du coup sacs de transitions préparés à l’arrache…mon 1er Half je sens sera une totale impro 🤣
Levée à 5h, une nuit de fièvre, quelques smecta et vogalib avalés et quasi à jeun depuis 48h…(« Viser la lune, ça me fait pas peur… »🎶🎶😂)

Départ nat 8h : je suis bien, il ne pleut pas encore, température de l’eau au top 19°C (j’évite de trop en boire vu l’état de mon microbiote du moment🤣), je nage à mon tempo ultra long swim pour ne pas brûler le peu de mes réserves (de bananes lol) et faire une course sous le thème de la gestion d’à peu près tout…
Sortie de l’eau en 38′ donc contente et là…ça se corse…plus j’approche Sainte Victoire plus la finishline s’éloigne…

T1 : récupération du sac vélo ok, s’habiller ok (#coupevent #loveyou #forever), se rendre compte de mon oubli de mettre mes #gu et #clifbar sur le vélo…petit stress et hop on part à jeun jusqu’au premier ravito bike à km20.

Bike 90km/1200D+ : quelques gouttes, puis la tempête, l’orage, la pluie, la grêle, les crampes intestinales du coup des arrêts bien nombreux mais je « profite » du paysage apocalyptique (au début ) me disant intérieurement « c est donc ça être triathlète, se ruiner pour une course dans le sud où il fait soit disant toujours beau et finir pliée en 2 congelée sur un vélo à te dire que tant que tu pédales tu rentres plus vite🤣« . L’impression de faire du vtt dans une rivière de boue, d’être en pleine mousson…et là j’arrive à Sainte Victoire me disant ouf la montée du col va me réchauffer….je monte bien, je double et je passe mes vitesses (ou pas) tellement je suis congelée, même boire est compliqué et je vois la fameuse antenne et là, frustration….qu’est ce que j aurai aimé faire ce parcours au soleil et à fond….puis descente sur de longs km avec les 20 derniers dangereux, affreux et à croiser des dizaines d’abandons (brochettes de triathlètes sous couvertures de survie, vélos entassés), de personnes descendant à pied car trop gelés ou les freins ne fonctionnent plus (merci ma bande de freinage alu, vive le walk and bike!), des secours débordés, des cyclistes dans les fossés (qui j’espère vont mieux🙏)…bref 20km longs….très longs pendant lesquels je tente de réfléchir à la suite en me disant que ça ne peut pas être pire mais le cerveau est juste en mode prudence…
Donc un vélo à l’allure d’un Iron avec 6000m de D+ 🤣

T2 : oui oui je sais presque 25′ et même pas une tartiflette 🤣. Je me suis jamais déshabillée si lentement (mais plus c’est long …lol)…je ne sentais plus rien, je me prépare à partir et là. …je croise 3 de mon club emmitouflés en papillottes se demandant où je pars avec ma visière #2XU et mes lunettes de soleil…me regardant tel un OVNI…et là je dis : « ok moi aussi j arrête » et pose mon sac…puis après 5′ où tout défile dans ma tête (défis perso, année passée.. ), je pars en disant à Vé : « ces 20 derniers km de vélo je ne les ai pas fait pour rien! » Et jme tire!!!!

Run : bon bah un semi démarré dans une couverture de survie telle une cape d’IronGirl lol avec le corps en vrac où tu ne regardes plus la montre mais ne vise que cette arche finisher de m****!
1 tour = 7km…le 1er tu découvres, le 2e tu te dis il est long quand même, le 3e tu te dis moins tu marches, plus vite tu arrives …et tu arrives….en pleurs car tout avait été contre le fait de t’assurer d’être finisher de ton 1er Half IronMan🏅

Donc je mets 1h de trop facile pour ce 1er Half IronMan mais je gagne le double en expérience mentale et je sais maintenant de quoi je suis capable…(euh enfin c’est pas ce qu’on se dit pendant lol!)
Merci à tous ceux qui renforcent cela chaque jour et qui sont là tout simplement et réellement 😘

« Tout le monde veut être heureux et personne ne veut souffrir, mais personne ne peut contempler d’arcs-en-ciel sans voir de pluie »🌈
Alors à moi les arcs-en-ciel !!!

Publié dans Résultats | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Ironman 70.3 Aix 2018

Championnat de France Junior 2018

Cette année, nous avions une représentante au Championnat de France Jeunes dans la catégorie Junior.

Manon a terminé 59 ème sur 110 partantes dans cette grande finale à Vesoul sur une distance S. Elle effectue un très beau vélo à 36,4km/h de moyenne sur un parcours de 20km.

Bravo à elle et maintenant place au Bac!

Publié dans Résultats | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Championnat de France Junior 2018

Rallye d’Ormesson

Dimanche 8 avril 2018, c’était le marathon de Paris où plusieurs NST étaient alignés mais c’était aussi le rallye d’Ormesson, une cyclo de 40, 65, 85 ou 124km en fonction des envies.

Alexandre nous raconte:
Le club a reçu une Récompense: La coupe de l’amitié par le président du club d’Ormesson! Il était très heureux que le NST soit présent aujourd’hui sur cette cyclo d’Ormesson et ce pour plusieurs raisons:
La première il a trouvé très sympa qu’un club de triathlètes participent à cette cyclo.
Nous étions numéro deux dans le nombre de participants (19 cyclistes dont 1 femme)
et les deuxièmes plus nombreux à faire le parcours de 124 km
C’était une superbe matinée de roulage avec le club.
Sur le parcours de 124 km dans le 94/77, j’ai pour ma part un petit 29 de moyenne en 4h20.
Je tenais à remercier tous ceux qui étaient présents (c’était ma première sortie avec le club!)

 

Publié dans Divers | Marqué avec | Commentaires fermés sur Rallye d’Ormesson

NatureMan 2017

Il y avait une belle équipe sur le NatureMan 2017. Cyril Colle nous raconte:

Salut les triathlètes.
Ça va être un peu long tellement il y a de choses à dire (et encore j’en zappe).
Retour obligatoire sur le Natureman 2017 du 7/8 octobre où le club était représenté en force, comme au Ventouxman.
Le cadre vaut bien le déplacement pour cette course incontourable du calendrier de fin de saison.
Pas moins de 15 NSTiens sur la start list.
1  sur le sprint (Virgine), 14 sur le long.
Yannick, Titi, Nico, Christian, François, Juju, Damien, Jérémy, Vélia et Antoine, Annie-Paul et Patrick, Aymen et ma pomme.
Nous débarquions en force sur le quai de Marne la Vallée aux aurores, dans la joie et la bonne humeur le samedi matin.
Un vrai périple, le regard des autres voyageurs teinté d’interrogations, parfois de respect, en disait long.
Nous voilà tous dans le Ouigo, vélo compris, la course commençait là.
Arrivés à la gare d’Aix nous récupérions nos véhicules de location (merci François).
Yannick arrive dans la voiture Peugeot, François dans le van. Il est content Yannick…;-)
Super organisation, tout le matos (et il y en a…) rentre dans les véhicules, sauf le casque de Yannick resté à Nogent…
La course commençait là aussi.
Direction les salles sur Verdon pour le retrait de dossard et la location de casque de Yannick (gardé sur la tête en allant sur le trône par son locataire, fallait le souligner).
Petite pause repas sur la route au Courtepaille.
Il faut dire que pendant ce temps là Virgine en avait fini avec le sprint (750/20/5).
15 min de moins que l’an passé, elle en perd son statut de baby triathlète. (1h41, 6° de cat, 33° féminine et 199 au général)
Désolé fallait faire un chrono dégueulasse 🙂
Arrivés au village, dossard en poche nous récupérons notre belle doudoune « natureman » sans manches.
Ils nous chouchoutent au natureman !
J’apprends que 2 jours avant le mistral soufflait fort et que les conditions étaient glaciales.
Mais nous, on aura de la chance. Soleil annoncé et 25 à 28 degrés, peu de vent, la classe au Verdon !
Direction la maison de campagne à 15 km pour l’hébergement commun.
On va être bien là.
Vélia, qu’est ce qu’on aurait fait sans toi 😉
Musique à donf dans le cametar. Nico sort la playlist. Du NTM, ACDC, tout y passe, ça remue fort.
Attention le NST est de sortie et on est en mode vénère 🙂
Bon petit repas en commun où Damien nous a rejoint pour l’occasion.
Et puis viens la grande idée de Virginie qui animera les débats : lancez les paris sur les temps de demain !
Je vous passerai les prévisions de chacun, on parlera de restaurant offert au plus proche.
Tout le monde au lit, levé tôt le lendemain même si le départ est à 9 h.
Objectif ? Eviter la galère du stationnement pris d’assaut. On comprendra le lendemain qu’on a bien fait.
Un gros petit déj pour faire le plein.
je constate que François, les cheveux en pétard se met en confiance au levé.
Question posée à Christian après 5 min de réveil: « dis il est plus dur que Cannes ? »
Réponse : Euh ben oui. Le doute (ou la trouille) sont passés par là à ce moment là, hein François 🙂
Histoire de se rassurer vraiment, il nous dit que c’est bien de faire un check matos…
Je comprendrai plus tard que le check a été sérieux.
Sauf que ses semelles de running seront restées dans la valise et que arrivé au parc à vélo ben y a rien dans la basket…
Nous voilà installé sur le tapis violet, la mongolfière de l’orga gonflée, un temps magnifique.
Après avoir vu tous ces teasers, je dois dire que j’en rêvais depuis un moment de ce cadre.
Veinard qu’on est, on le sait tous.
Les eaus vertes du lac de sainte croix sont annoncées à 18°C, on signe de suite !
1200 tétards au départ, soleil de face, ça va castagner à coup sûre !
Les filles partent 15 min avant nous (200 au total), elles sont tranquilles les filles.
Vélia nous confiera avoir senti la vague des premiers hommes à leur passage.
A nous, je me place extérieur et dans les premiers.
Feuuuuuuuuuuuuuu !
Pas de place pour nager, enfermé plusieurs fois par des mecs qui partent dans tous les sens.
Je suis trop large et pas moyen de revenir, galère. Trop de monde.
Faut encore jouer gentiment des coudes pour se faire respecter, pas le choix.
Premier passage de boué à 400 m, compliqué.
Direction ensuite une longue ligne droite de 750 m pour la sortie à l’australienne et des sensations mitigées.
Je suis toujours trop large, je le comprends mais corrige mal.
Sortie sur les cailloux, titi y laissera un orteil sur une grosse pierre.
Seconde partie où je peux enfin poser ma nage et accélérer sur la fin.
Je nagerai en 41’41, pas terrible, même Juju est sorti devant hannnnnn 🙂
T1 arrive et je prends en flag mon Antoine entrain de regarder dans le rétro si je suis là ou pas 😉
La supporter number one Virginie est là, fidèle au poste pour nous encourager.
C’est parti pour 90 km de bike D+ 1600.
La première difficulté arrive tôt au km 5.
Montée vers Aiguines de 8 km à environ 7 ou 8 % de moyenne histoire de se mettre dans le match.
Surprise en haut et grosse rigolade quand on nous propose l’apéro 🙂
Côté course je constate que je me fais pas mal doubler. Ca part fort, même très fort je trouve.
Arrivé en haut une belle descente de 12 bornes en cadeau, c’est bonheur.
Fin de la première boucle au Km 25 et direction la grande de 65 vers l’enfer du sud…
Du bleu devant, je passes Annie-Paul après quelques encouragements.
Une bonne portion de plat où je me fais plaisir, je commence à reprendre du monde.
Un faux plat une descente et voilà l’attraction du parcours direction Moustiers St Marie.
Les 16 % d’enfer sur certaines portions, grimpette en lacets  sur 3 bornes où je vois que le changement de rythme est brutal se présentent.
Certains câlent sévère, je montes sereinement en espérant ne pas faire fumer le cardio, avec succès, cool.
On entend les tam tam du sommet qui nous donne un aperçu sur ce qu’il reste.
On monte mais on ne voit jamais le haut, la pente est raide. Y a du supporter dans le coin.
J’apprendrai que Christian à dû poser le pied, oui oui.
Pas par défaillance (vous y avez cru ?) mais pour resserrer sa roue arrière qui commençait à foutre le camp au pire endroit.
Repartir là, sans assistance, ça pique fort !
Bref, il est solide notre bûcheron à vélo et il en a vu d’autres 🙂
Montée au train sans encombre pour moi, un ravito, une super ambiance et c’est reparti.
Une bonne portion de plat descendant où j’envoies bien.
Y en a qui y ont laissé de la gouache et je reprends du monde. Bon rythme et jambes à l’aise ! C’est bien le plat aussi.
Y a du zef et j’appuies, c’est les derniers km de l’année.
A force de doubler un mec sympa (pas mal n’auront rien dit) m’annonce que mon dossard fou le camp et ne tient plus que sur un point.
Je penses à bien le remercier.
Obligé de mettre la main dessus et de lever le pied. Je m’arrêterai histoire d’éviter la DSQ vite fait. (attention au porte dossard Décat quand ça souffle…)
Je vois Damien au loin que je remontais doucement, il s’éloigne…
Tiens je ne reviens pas sur Nico non plus, il est où Nico ?
Occupé à réparer une crevaison sur le première boucle, doublé depuis longtemps sans l’avoir vu…
Incident règlé, rythme cassé, tant pis ça repart, allez !
Je reprendrai Damien plus loin finalement, il manque d’entraînement cette année l’ami.
Arrive encore un beau passage, un peu sec, au km 60.
Le truc qui me marque c’est ce décor de guarrigue, ces petits villages qu’on a traversé.
Ces champs de lavandes (même s’il ne reste plus rien).
Les routes sont en super état et le paysage vaut vraiment le coup. Ca mérite bien de traverser la France.
On surplombe le lac qu’on aperçoit en contre bas avec un gros soleil. L’été joue les prolongations pour nous.
Un des plus beau parcours vélo que j’aies fais. On ne s’ennuie jamais.
Je me fais bien plaisir à vélo.
Reste une difficulté avant le descente vers le parc.
Un beau faux plat de 5 bornes à 4% dont on ne voit pas le bout non plus. Interminable !
Là aussi ça câle pas mal, je passes sans forcer et en profite pour gratter un peu.
Reste 15 bornes de descente bien roulants qui font du bien. Le parc approche après 92 km de vélos bien sympathiques.
Je croise Antoine qui démarre la cap, il doit avoir 10 min d’avance.
Je poses le vélo avec le sourire en 3h34 soit une moyenne de 26 environ, ça me va, je suis dans les temps.
C’est parti pour les 20 km trail (2 tours D+350 au total) dans l’incertitude. Je sais que le parcours est costaud.
Je crains un peu d’être court et fatigué en cette fin d’année bien remplie pour moi.
Virginie est en place, me fait un pointage et me motive, ça fait du bien.
Les jambes sont lourdes, on démarre par un faux plat bitume en démarrant. Ça fait mal.
Puis descente sur les cailloux, chemin étroit tortueux. Forcément ça va grimper. On attaque le sérieux
Je respecte mon rythme tant bien que mal. Le terrain est bien cassant et exigeant.
Arrive la grosse difficulté. Une bosse copieuse bien sèche et assez longue pour dérouiller.
Tu marches, t’as pas le choix. Pour clôturer la difficulté, des escaliers, hummm.
Comme je le craignais le parcours est magnifique mais compliqué.
Que du petit chemin très technique (gros cailloux, sable, pierres).
On repart en bordure de lac et on apprécie là aussi le décor.
On remonte sur une seconde difficulté bosselée et avec des escaliers en haut aussi.
Je boucles le premier tour en 1h05 je crois mais à l’évidence ça va être compliqué.
Le dernier ne sera que marche et footing lent. Une vielle douleur au TFL et des jambes oxydées auront raison de moi.
Je terminerai en mode promenade. J’aperçois Antoine de l’autre côté qui me dit que c’est très dur pour lui aussi.
J’ai beau essayer de repartir, la douleur m’en empêche.
Tant pis, je pourrai finir c’est déjà ça.
Patrick revient puis plus loin Vélia (malade au départ) à 2 km du finish. Elle m’aura repris 30 min sur la cap.
Elle termine tranquillement, au train, et m’invite à la suivre mais c’est juste pas possible pour moi.
Je serres les dents et voit la ligne d’arrivée (là où je ne l’attendais pas).
J’essaies de terminer proprement les derniers mètres avec le sourire, content d’en être venu à bout.
L’écran affiche 6h52.
J’aurai payé le CD de l’Etang des bois, le ventouxman, Le L de l’alpe d’huez, le L de Vouglans et le CD de Gerardmer peut-être un peu.
Fin de saison mitigée, riche en expérience et en volume.
Le temps est venu de retrouver les copains, de déconner, et de s’envoyer une bonne bière.
Nous attendons Annie-Paul à qui nous réservons une haie d’honneur bien méritées pour ses 7h48 d’effort !
1ère place de sa catégorie pour Madame !
Place au partage et à l’échange.
Titi et un Yannick (qui aura choppé une bonne crampe) auront fini ensemble en patrons en 5h36 !!!
Il se sera passé 3 événements sur cette course.
1) Titi n’aura pas fait pipi sur lui en vélo et aura fini tout propre, si si faut le dire 🙂
2) Juju n’aura pas eu de crampe, et ça c’est rare aussi.
3) Seulement 144 messages de Virginie sur le whatsapp.
Un bon restau endiablé clôturera cette belle journée riche en efforts et en émotions.
A noter le gros vélo de Christian en 2h58 et un magnifique 117° temps.
Le premier finish de Aymen sur un longue distance (et pas le plus facile), Bravo à lui aussi !!!
On a mangé la meilleure côte de boeuf du coin bon p’tit rouge bien mérités !
Clap d’une fin de saison riche.
Vive le tri au NST, tous finishers et tous des warriors !

RESULTATS GLOBAUX :
Thierry Jouan et Yannick Dumas (les frères pétards) : 5h36
Juju Vimont (la merguez) : 5h46
Christian Vallée (Alias le Kinle du NST ) : 5h50
Jérémie Cohen : 6h03.
François Motte (alias monsieur semelles) : 6h14
Antoine Salmon (en mode tout sauf derrière Vélia) : 6h18
Patrick Poncin (le guérrier) : 6h46
Moi-même (la paupiette cuite mais contente) : 6h52
Aymen (first finisher) : 6h58.
Damien et Nico (les inséparrables potes) : 7h03
Vélia Volland (pas dans son assiette et notre mère à tous) : 7h04
Annie Paul Poncin (je ne lâche rien avec le sourire) : 7h48.
  

Publié dans Résultats | Marqué avec | 3 commentaires

Ironman 70.3 Turkey 2017

Elitsa était en Turquie le week-end dernier mais pas pour des vacances, elle nous raconte:

J’ai été  fière de montrer encore les couleurs du NST devant un public International lors de l’Ironman 70.3 à Antalia, Turquie où j’ai terminé 2ème dans ma catégorie et 15ème fille au scratch.
L’endroit était magnifique. Top organisation de la course avec une participation très internationale et grand nombre  d’athlètes russes de bon niveau.
J’ai été contrainte d’alterner course et marche sur la cap à cause d’une blessure à la cheville (entorse + arrachement osseux) qui m’avait privé d’entraînement les 2 derniers mois mais finalement avec du renforcement musculaire et un une bonne gestion de la course  ça l’a fait 😊
J’ai été agréablement surprise de décrocher ainsi  une qualif pour le championnat du monde!
Merci à tous ceux du club qui m’ont  soutenue, aidé et m’ont donné de la confiance! ❤
J’espère que la nouvelle saison sera réussie pour tous et pleine de bon moments de sport!

Le détail des résultats ici.

Publié dans Résultats | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Ironman 70.3 Turkey 2017

VETAKIDS 2017

Dimanche 24 septembre, Champigny Triathlon organisait le VETAKIDS au parc du Tremblay. 11 clubs et 273 jeunes étaient réunis pour un cross duathlon sur plusieurs distances en fonction des différentes catégories d’âge.

Le NST a réalisé des podiums, histoire de commencer la collection de coupettes pour cette nouvelle saison!

Bravo à tous nos jeunes!

Publié dans Résultats | Marqué avec | Un commentaire

Triathlon Audencia La Baule

Quelques représentants du NST avaient prolongé les vacances jusqu’à 16 et 17 septembre pour le Triathlon Audencia La Baule. Virginie Clément nous raconte:

C’est l’histoire d’une fille qui se fait offrir le dossard pour le M (the first!) de La Baule 3 semaines avant le jour J….

17 septembre 2017 14h30, la pluie s’est arrêtée et c’est parti pour mon 1er M de ma jeune histoire de triathlète. 5 bretons d’un jour du NST au départ. Départ femme à droite des hommes dans la machine à laver des 1000 concurrents. On discute sur la plage entre filles à essayer de comprendre la trajectoire (et oui on ne me changera pas) et là…coup de pistolet….FEU!

Je nage comme je peux, je boxe, slalom et passe même sur le dos de concurrents (mon mud day à moi!) puis j’aperçois des jambes argentées d’un homme que je ne lacherai pas car belle trajectoire bien que large (faites du swimrun les gars!) mais secure donc on y va et je ferai 1700m au lieu de 1500m en 2′ au 100m environ (quand on aime on ne compte pas😁).

Place à la 1ere transition, je suis à l’autre bout donc 500m nus pieds sur le béton de quoi réveiller mes voûtes plantaires et reprendre mon souffle. L’avantage je monte de suite sur le bike (pratique quand on ne sait pas mettre ses chaussures sur le vélo)…

Au bout de 6 km je me dis qu’il en reste des km et qu’il ne va pas falloir se cramer et me rappelle les bons conseils des triathlètes chevronnés du club. Je roule donc plutôt régulier sans regarder la montre puisque chaque tour de 20km est effectué avec le même temps. Quelques lignes droites ventées où je n’avance pas me feront faire l’effort de drafter quelques cyclars de folie pour mon 2e tour ce qui me préservera un peu de fraîcheur dans les jambes.

Une 2e transition rapidos, j’enlève les chaussures sur le vélo (précautionneuse la fille puisque je ferai ça au moins 500m avant la ligne de descente de vélo) et hop un gel + 1 gorgée d’eau et place à la course à pied.

10km à pied avec peu voir pas d’entrainement et l’incertitude du réveil potentiel d’une blessure…. Après 2km d’effort je fais un point allure et voyant sur ma montre 4’/km je décide de ralentir car à cette allure je risque de terminer à 4 pattes (pas glamour pour un 1er M). Je termine la course à pied en mini sprint (ce qui reste une ballade pour d’autres) voyant l’arrivée et ma montre annonçant 2h58 … je ne peux pas être à +3h de course maintenant alors je beugle, je bave mais je termine en moins de 3h…Yes!

Au final 2h59, 31e/51e de ma catégorie, 42e femme/83 et 682e au scratch…un modeste classement mais des temps dont je suis très contente pour un premier M😊

J’ai pris plaisir, j’ai enfin fait un triathlon sans avoir froid et même sous le soleil, j’ai géré la course sans réveiller ma jambe folle et surtout j’ai réussi mon défi en le faisant pour moi mais aussi pour ceux que j’aime et que j’emmène avec moi quelque part…

Maintenant RDV pour le S du Natureman qui fût mon 1er triathlon (sous la pluie) et je compte bien faire péter mon chrono (ahah enfin comme je peux 🤣).

Merci pour le soutien, l’apprentissage et le partage de beaucoup qui lisent ce C.R et se reconnaîtront (oui toi et toi et aussi toi 😉)…

Seule on avance et ensemble on va plus loin 😘

Sportivement, baby triathlète.

Les résultats du NST:

Publié dans Résultats | Marqué avec | Commentaires fermés sur Triathlon Audencia La Baule

Résultats de la rentrée

Deux courses étaient au programme pour le NST en ce dimanche 17 septembre:

Le Défi Marius Caius à Pourrières, Céline Pernin nous raconte:

1ère au scratch sur le trail 13km de Pourrieres à l’est de la montagne Sainte-Victoire!
L’équipe féminine du NST donne le tempo, comme d habitude !
Alors, les mecs, on vous attend sur les podiums !!

Nb: course très sympa, bloquée à 500 participants avec des paysages magnifiques, distance 5, 13 ou 25 km, du caillou et de la dénivelée qui vont satisfaire les tordus.
On en reparle l’an prochain si certains sont tentés.

Et le Trialong de Bois-le-Roi:

 

Publié dans Résultats | Marqué avec , | Commentaires fermés sur Résultats de la rentrée